Positionner votre activité dans un contexte imprévisible

postionner-activité-crise

L’épidémie de la Covid-19 a complètement rebattu les cartes au sein du monde du travail, avec des conséquences économiques importantes et la mise en place du chômage partiel pour beaucoup, y compris chez Managers en Mission. Comme les entreprises, les managers de transition doivent s’adapter, réagir, positionner leur activité et tirer des leçons de cette crise exceptionnelle pour continuer d’avancer. 

Comment réagir face à une crise exceptionnelle ? 

Difficile de dire quelles ont été les bonnes et les mauvaises réactions face à une crise de cette ampleur. Il était essentiel d’être présent pour ses collaborateurs en mission, en étant authentique et transparent dans sa communication. Echanger régulièrement avec eux et les encourager à s’exprimer sur la situation à travers des messageries virtuelles, confinement oblige. Échanger également avec l’ensemble de ses clients et montrer que l’on est disponible pour eux, que tout ne s’arrête pas avec cette crise sanitaire. La pression financière a pu être rude pour certains managers de transition qui ont peut-être vu leur mission s’arrêter subitement. Ne pas savoir de quoi sera fait demain, surtout dans une situation aussi floue, a été mal vécu par beaucoup. D’ici quelques mois, nous commencerons à y voir plus clair pour prendre des décisions plus long-terme

Comme le dit Jacques-Antoine Evain, manager de transition, “Cette crise a également mis en exergue certains écueils et limites qu’il faudra apprendre à dépasser dans les mois à venir. Mais d’un certain point de vue, ce contexte singulier est paradoxalement porteur de nombreux espoirs. (…) Notre métier, de par la diversité d’expériences qu’il propose et les qualités humaines qu’il exige, nous prédispose plus que toute autre profession à relever ce challenge.

Prendre les bonnes décisions pour son activité 

Votre activité est en baisse ? Vous êtes obligé de télétravailler alors que vous ne l’aviez jamais fait ? Cette crise exceptionnelle est le moment de repenser son activité et de prendre les bonnes décisions. 

D’abord, vous devez trouver un nouveau rythme de travail. Ce n’est pas parce qu’en présentiel vous travailliez de 9h à 18h que cela vous conviendra chez vous. Repérez quels sont les moments durant lesquels vous êtes le plus productif. Est-ce de 6h à 9h du matin ? Ou à partir de 22h jusqu’à tard dans la nuit ? Bâtissez un nouvel agenda professionnel autour de ces horaires-là pour avancer sur vos tâches, tout en restant néanmoins disponible dans la journée pour vos équipes qui elles, ont peut-être réussi à garder le même rythme.

Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous travaillez à la maison que vous pouvez être moins efficace. Certes, nous avons besoin de relations sociales virtuelles, mais il ne faut pas tomber dans l’extrême en passant des heures en visioconférence avec ses équipes. Passer plus de 2h par jour en réunion virtuelle est contre-productif et vous ne pourrez pas suffisamment avancer sur vos dossiers. Des points et des réunions rapides à distance, oui ; mais n’y passez pas votre temps au risque de perdre en efficacité.

Jacques-Antoine Evain pense déjà la reprise et ce qu’il pourra apporter de mieux aux entreprises : 

“Plus que jamais, le manager de transition pourra contribuer à la reprise en mobilisant les compétences et les expertises qui font habituellement son succès auprès des entreprises, notamment sa capacité à :

  • Adopter un positionnement neutre et objectif, orienté vers l’intérêt de son client ;
  • Penser « out of the box », c’est-à-dire faire preuve de créativité et ne pas avoir peur de s’aventurer hors des sentiers battus ;
  • Changer de cap rapidement en fonction des actions préalablement mises en place dans un contexte où la visibilité est par définition nulle ou très restreinte ;
  • Communiquer et maintenir le dialogue avec les IRP durant les périodes d’incertitude.”

Préserver et développer son activité malgré la crise 

Lorsqu’on est dans une crise exceptionnelle, face à une baisse d’activité internationale, comment réussir à préserver son activité de manager de transition

Selon le secteur d’activité dans lequel vous oeuvrez, les conséquences ont pu être moindre et donc, la reprise plus rapide. Mais vous avez sûrement dû apprendre à “télémanager” si vous avez pu continuer votre mission pendant le confinement. 

Télémanagement, le management à distance

Le “télémanagement”, qu’est-ce que c’est ? En quelques mots, c’est gérer la cohésion d’une équipe à distance. Cela passe par créer un planning adapté, organiser des points virtuels, des réunions à distance et savoir se rendre disponible tout en étant physiquement absent et sans être omniprésent. C’est avoir confiance en ses équipes et leur laisser une certaine autonomie, tout en leur faisant savoir que vous êtes là s’ils ont besoin de vous. 

Cela conduit à un management plus empathique, bienveillant et à l’écoute. Il est désormais important de demander à ses collaborateurs comment ils vont, comment ils se sentent… ce n’est plus vécu comme des questions intrusives mais comme un impératif professionnel de la part du manager.

Comme le dit Bruno Roche, manager de transition chez Managers en Mission, le digital a pris une place beaucoup plus importante pendant le confinement et cela va s’accélérer dans les années à venir : “les managers particulièrement rodés au management à distance et aux outils collaboratifs auront un net avantage sur les collègues moins habitués à ces méthodes. De plus, l’essor du télétravail va profondément modifier les techniques de management dans la décennie à venir”. 

Dominique Dewevre confirme : “Cette crise va mettre en exergue l’importance des solutions numériques pour les entreprises. Des leviers qui permettront dans un premier temps aux organisations de pérenniser leur activité, et dans un deuxième temps, de développer leurs offres et leurs services”.

Proposer de nouveaux services adaptés

Pendant le confinement, si vous avez pu continuer à travailler, vous avez certainement dû adapter vos offres aux besoins actuels des entreprises. Par exemple, proposer vos services et vos compétences à des organismes de santé, particulièrement démunis en cette période. Cela peut prendre la forme d’un mini-coaching gratuit pendant la crise sanitaire et aboutir à une mission en bonne et due forme par la suite. 

Créer une formation en ligne dans votre secteur d’activité peut également être bénéfique : vous avez eu davantage de temps à y consacrer pendant le confinement et cela peut vous assurer un revenu régulier une fois mise en ligne.

Selon Florent Renaut, “la reprise peut être génératrice d’opportunités pour celles et ceux qui ont la volonté de les saisir”.

Maintenir son activité

Malgré la crise, le confinement et la baisse d’activité, il est important de tout faire pour maintenir son activité le temps que ça passe. Adaptez votre communication mais continuez d’être régulier sur votre site, vos réseaux sociaux ou dans votre newsletter. Profitez de la période pour améliorer vos outils ou travailler votre référencement naturel.

Même si vous n’avez pas de mission en cours, prenez des nouvelles de vos clients et prospects. Proposez-leur des rendez-vous virtuels, envoyez-leur des e-mails réguliers, adaptez vos prestations, en bref : commencez dès à présent à préparer les mois à venir pour retrouver un fort taux d’activité.

Anticiper les prochaines crises

Outre la Covid-19, d’autres bouleversements surviendront : nouveau stade de l’épidémie, crises économiques, géopolitiques, sanitaires… il faudra à chaque fois s’adapter et composer avec cet environnement. Il faut cette fois anticiper ces crises et prendre les devants. Cette crise vous a peut-être surpris, mais ça n’arrivera plus ! 

Élaborer un plan de continuité d’activité

L’adoption d’un plan de reprise d’activité est une nécessité absolue pour permettre à l’organisation de se réinventer”, nous dit Vincent Loré, manager de transition. 

Cela vaut pour votre activité autant que pour l’entreprise pour laquelle vous travaillez actuellement. Un plan de continuité d’activité a un rôle de prévention et d’anticipation pour affronter des risques opérationnels. Il définit divers scénarios de crise et les mesures à appliquer en fonction pour maintenir les prestations de service essentielles au bon fonctionnement de l’activité. Les scénarios de crise peuvent autant être une crise sanitaire mondiale qu’une violation de données. Le plan de continuité d’activité prévoit les actions à entreprendre ainsi que la reprise normale des activités. Ces scénarios peuvent être renforcés par des business wargame, afin que l’équipe comprenne bien comment réagir en fonction de la crise.