[La reprise, c’est maintenant] Interview de Bruno Roche – Manager de transition

interview-manager-transition-reprise-covid

Bonjour Bruno, vous êtes Membre du réseau Managers en Mission depuis 2 ans, et spécialisé dans la Supply Chain et la Gestion des relations sociales.

1 – Quelle est votre mission en cours : secteur, fonction, type de mission ?

📢  Bruno Roche – Il y a bientôt un an, j’ai débuté une mission en tant que Responsable Logistique dans le secteur de la confection féminine. La mission initiale de remplacement, se déroulant dans un contexte social tendu, a très rapidement évolué en mission de réorganisation. La transformation de la chaîne hiérarchique, ainsi que la formalisation des tâches et des missions de chaque collaborateur se sont vite avérées incontournables pour atteindre les objectifs de productivité et satisfaire aux exigences clients, notamment avec la forte croissance du e-commerce.

2 – Pourquoi êtes-vous chez Managers en Mission ?

📢  Bruno Roche – Désireux d’exercer mon métier différemment, je me suis longuement renseigné sur le management de transition. Avec une expérience de plus de 6 ans comme chef d’entreprise en poche, je recherchais l’autonomie sans la solitude.

Le réseau Managers en Mission m’a permis de disposer d’un réseau 2.0.  L’approche innovante, la qualité des rencontres et des échanges lors des premières réunions d’information ont fini de me convaincre que je pouvais réussir au sein du réseau. Deux ans plus tard, je suis totalement conforté dans mon choix.

3 – Quels sont généralement les principaux défis dans votre métier de manager de transition ?

📢  Bruno Roche – Manager, c’est tout d’abord savoir s’entourer. C’est identifier les potentiels, les inciter à sortir de leur zone de confort et les accompagner pour les aider à grandir professionnellement.

Manager, c’est incarner le rôle de leader. C’est réussir à s’intégrer très rapidement dans une entreprise qui a ses propres objectifs et sa propre culture. C’est parvenir à convaincre pour décliner sa vision en associant toutes les parties prenantes.

Enfin, manager, c’est piloter. Un pilote a besoin de ses instruments pour prendre les bonnes décisions. Sélectionner, définir et décliner une batterie de KPI pertinents, simples, compréhensibles et adaptés à chacun, reste essentiel.

Voilà à minima les trois défis que le manager de transition doit relever dès le premier jour d’une mission.

4 – Comment voyez-vous la reprise dans votre secteur ?

📢  Bruno Roche – Bien malin celui qui peut dire aujourd’hui comment va s’amorcer la reprise du Management de Transition dans les prochaines semaines et les prochains mois. Convaincu que de belles opportunités nous attendent, je pressens une augmentation du volume de missions en lien avec la restructuration et une baisse significative des missions de remplacement. Le chômage des cadres étant à mes yeux amené à remonter, les entreprises devraient rencontrer moins de difficultés à recruter en CDI.

Pour les 12 à 18 mois à venir, j’envisage des missions plus courtes, mais aussi bien plus exigeantes qu’elles ne l’étaient déjà. Un vrai régal, en somme !

5 – Quel impact positif cela aura-t-il sur votre secteur ?

📢  Bruno Roche – Cette crise sanitaire et son pendant économique sont sans précédent dans l’histoire moderne. Confronté à cette situation, Schumpeter aurait certainement revisité le concept de destruction créatrice. 

Appliqué au Management de Transition, les managers particulièrement rodés au management à distance et aux outils collaboratifs auront un net avantage sur leurs collègues moins habitués à ces méthodes. De plus, l’essor du télétravail va profondément modifier les techniques de management dans la décennie à venir. Néanmoins, la plupart des Managers de Transition disposent d’une longueur d’avance, car ils ont intégré cette composante depuis longtemps.

6 – Selon vous, de quelle manière les managers de transition vont-ils contribuer à cette reprise ?

📢  Bruno Roche – Grâce à leur expérience solide et variée, les Managers de Transition sont une excellente alternative pour les entreprises qui ont besoin de se réorganiser non pas rapidement, mais à un rythme auquel elles n’ont jamais été confrontées et face auquel leurs équipes peuvent se sentir dépassées. 

Cette crise économique majeure va mettre en exergue de nouveaux besoins d’adaptation et de flexibilité, y compris dans des secteurs qui se sentaient peut-être un peu à l’abri. Face à ces enjeux, je suis convaincu que les Managers de Transition peuvent jouer un rôle majeur dans l’accompagnement des entreprises et notamment à l’occasion de leur reprise d’activité.