Comment évaluer la performance d’une entreprise ?

mesure-performance

Maintenant que vous savez faire une tableau de bord, outil ô combien incontournable pour l’entreprise qui entend suivre de près les résultats de ses actions, nous continuons notre périple au cœur du pilotage de la performance en nous attardant cette fois-ci sur ces modalités d’analyse. En quoi consiste exactement cette mesure ? À quelle période est-il significatif de vérifier ses indicateurs clés de performance ? Quels sont les pièges à éviter pour ne pas s’engager sur une mauvaise piste ? Voici nos conseils !

Analyser les résultats de ses actions

Mesurer la performance d’une entreprise revient finalement à analyser de manière périodique et méthodique ses indicateurs clés de performance (ou KPIs), tels qu’ils ont été définis au sein du tableau de bord. L’objectif fondamental étant de déterminer objectivement si les résultats obtenus, dont témoignent les KPIs, vont dans le sens des objectifs fixés en amont ou s’ils s’en éloignent.

Comme nous l’avons évoqué à l’occasion de la publication de notre précédent article, il convient de porter une attention toute particulière au choix de ses fameux indicateurs. Il est ainsi conseillé de se limiter à un nombre restreint et déterminant de KPIs ; l’erreur étant d’en sélectionner un nombre trop important ou de faire un choix inadéquat au regard de la stratégie de l’entreprise, rendant leur exploitation impossible, voire totalement contre-productive.

Rappelons par ailleurs que les indicateurs peuvent se baser sur des éléments quantitatifs ou qualitatifs aussi divers que le temps moyen des appels auprès du SAV, le coût par lead généré, le taux de fidélisation de la clientèle… Charge à la personne ou à l’équipe responsable du pilotage de la performance de définir des KPIs adaptés aux objectifs de l’entreprise.

L’évaluation de la performance : une question de timing

Nombre d’entreprises se demandent, à raison, à quel moment il est le plus judicieux pour elles de prendre en compte les indicateurs de leur tableau de performance afin d’en tirer de précieux enseignements et ainsi avancer dans la bonne direction. Il n’existe malheureusement aucune réponse toute faite à cette question. On se doute néanmoins que rester les yeux rivés sur une poignée de chiffres, heure après heure, est aussi peu efficace qu’une distraite consultation, effectuée quelques fois dans l’année.

La bonne périodicité se situe évidemment entre ces deux extrêmes. Pour la déterminer le plus précisément possible, le gestionnaire du tableau de bord doit prendre en compte plusieurs facteurs, notamment :

  • Le secteur d’activité et la pression concurrentielle à laquelle doit faire face l’entreprise
  • La nature des indicateurs de pilotage mis en place dans le tableau de bord
  • La stratégie globale poursuivie par l’entreprise

Il n’est pas exclu que certains KPIs fassent l’objet de vérifications plus fréquentes que d’autres. De plus, le gestionnaire peut être amené à reconsidérer la périodicité d’évaluation des indicateurs en fonction des premières observations effectuées. Il faut surtout retenir que mesurer la performance d’une entreprise n’est en rien une science exacte. Pour atteindre sa pleine efficacité, elle nécessite le plus souvent quelques ajustements et corrections.

Une fois les périodes de relevés de compteur clairement déterminés, il est alors essentiel de s’y tenir en faisant preuve de la plus grande régularité. C’est que le succès d’une démarche de pilotage de la performance tient non seulement à la qualité de la mise en place des outils qui la rende possible, mais aussi à la rigueur avec laquelle elle est conduite !

Conjuguer mesures, décisions et actions

Comme on peut l’imaginer, l’évaluation des données collectées par le biais d’un tableau de bord, aussi efficient soit-il, n’est évidemment pas une finalité en soi. Une entreprise qui se contenterait de prendre connaissance de la réussite ou de l’échec de sa stratégie en comparant les résultats obtenus à ses prévisions à intervalles réguliers ne saurait s’inscrire dans une véritable perspective d’amélioration. Elle aurait tout au plus investi beaucoup d’argent dans un formidable outil qui ne lui sert strictement à rien.

Pour développer une démarche de performance digne de ce nom, l’entreprise doit au contraire tirer les conclusions des faits rapportés par la froide objectivité des indicateurs clés de performance, et prendre les décisions qui s’imposent en s’appuyant sur ces derniers. En d’autres termes, bien plus qu’un relevé de données, le pilotage de la performance doit nécessairement s’articuler autour d’un véritable plan d’action.

 

Au-delà de l’élaboration du tableau de bord, qui peut déjà s’apparenter à une gageure en soi, il n’est pas forcément évident de tirer avantage des informations collectées. Une interprétation erronée des indicateurs peut même mener l’entreprise dans la mauvaise direction et l’éloigner de ses objectifs initiaux.

Si vous souhaitez vous doter d’un outil d’aide à la décision efficace et pleinement adapté à vos besoins, sachez que Managers en Mission vous donne la possibilité de recourir aux services d’un manager de transition, spécialisé dans le pilotage de la performance.

➡️ Contactez-nous via le formulaire de contact « entreprise » !