Comment décrocher des missions en management de transition ?

Décrocher-mission

En tant que travailleur indépendant, le manager de transition est soumis à certaines obligations, dont celle de trouver régulièrement de nouvelles missions pour pouvoir continuer à développer son activité dans les meilleures conditions. Comment procède-t-il ? Existe-t-il des canaux de prospection plus efficaces que d’autres ? Il est temps de nous pencher sur cette question fondamentale !

#1 Miser sur la prospection commerciale

Certains managers indépendants ont tendance à l’oublier, mais la prospection commerciale est leur première source de missions et donc, par extension, de rémunération.

S’il veut trouver des missions à la hauteur de ses exigences, un manager ne peut toutefois pas se permettre de se reposer sur un unique canal de prospection. D’où l’importance de bien connaître les différents outils à sa disposition et d’apprendre à les utiliser à bon escient.

Réseaux sociaux, sites internet, blogs, événements professionnels, téléprospection, campagnes d’emailing, livres blancs, plateformes de freelances, réseaux professionnels… Bien que nombreux, ces différents canaux de prospection n’ont pas tous le même intérêt, surtout à une époque où le numérique est profondément ancré dans les habitudes des professionnels.

Parmi les méthodes d’acquisition client les plus pertinentes pour le manager en recherche de nouvelles opportunités, retenons notamment :

  • Les réseaux sociaux professionnels: Linkedin et Viadeo
  • Les sites ou blogs: interviews, articles, dossiers, étude de cas…
  • La participation à des manifestations professionnelles: salons, conférences, apéros professionnels…

N’oublions pas que le manager peut également avoir recours à son propre réseau. Nous reviendrons par la suite sur ce point.

Évidemment, il appartient à chaque manager indépendant de déterminer les canaux avec lesquels il se sent le plus à l’aise et surtout ceux qui lui permettent d’obtenir les résultats les plus probants.

Néanmoins, quelle que soit sa méthode de prédilection, le manager doit veiller à bien préparer ses actions commerciales, notamment en élaborant une offre de services efficace et un pitch parfaitement adapté à sa cible.

#2 Entretenir son réseau professionnel

Nous l’avons déjà mentionné dans de précédents articles : faire partie d’un réseau professionnel comporte bien des avantages. Ce qui est vrai pour n’importe quel professionnel indépendant l’est d’autant plus pour le manager de transition qui a généralement très peu de temps à consacrer à la dimension commerciale de son activité lorsqu’il se trouve en mission.

En faisant grossir son réseau et en prenant soin de l’entretenir, le manager de transition augmente ses chances de se voir proposer des offres de missions qui entrent dans son champ de compétences.

Voici d’ailleurs quelques tips pour entretenir votre réseau :

  • Apprendre à connaître ses contacts, les recommander
  • Organiser et animer des rencontres
  • Partager des opportunités de missions
  • Echanger sur divers sujets
  • Recommander un contact pour une mission

Un réseau, c’est aussi la possibilité de mutualiser les moyens et les expertises afin de prospecter en commun. En intermission, le manager peut aussi profiter de sa disponibilité et de sa position au sein de son réseau pour dénicher des missions pour les autres membres et ainsi toucher une rémunération complémentaire sous forme d’apport d’affaires. Forts de la puissance de leur réseau et de leurs compétences commerciales.

« Certains managers de transition parviennent à se dégager assez de revenus, par le biais des apports d’affaires, pour baser leur rémunération uniquement sur ce levier » > A mettre sous forme de citation de Jean-Claude ?

#3 Adopter une attitude proactive

Pourquoi ne pas simplement attendre que les missions se présentent d’elles-mêmes ? Après tout, certains managers de transition, particulièrement réputés dans des secteurs souvent assez peu concurrentiels, ont la chance d’être directement sollicités par des entreprises qui ont entendu parler de leurs faits d’armes.

Si le manager en quête de mission adopte ce raisonnement quelque peu extrême, il y a fort à parier qu’il soit contraint d’attendre longtemps, voire très longtemps avant de décrocher une hypothétique mission. Il faut dire que dans le domaine du travail indépendant, la réussite est bien peu compatible avec la passivité.

Quels que soient son secteur d’activité et son niveau d’expérience, le manager indépendant a donc tout intérêt à s’inscrire dans une démarche proactive !

#4 Tirer avantage du portage salarial

Malgré son très haut niveau d’expertise, le manager indépendant éprouve parfois toutes les difficultés du monde à convaincre des entreprises qui réclament le maximum de garanties avant de s’engager.

Lorsqu’il est adossé à une société de portage salarial, le manager de transition est mieux disposé à répondre aux craintes de ses prospects, soucieux à l’idée de remettre la vie de leur entreprise dans les mains d’une ressource externe.

Enfin, le portage salarial possède un autre atout considérable pour l’entreprise : cette solution permet en effet au manager de transition de démarrer rapidement ses missions, sans avoir à gérer la partie administrative de ses interventions. Cette prise en charge administrative lui donne ainsi l’opportunité d’apporter une réponse concrète aux besoins de flexibilité de son marché !