Comment optimiser la performance d’une entreprise ?

optimiser performance

Sujet aussi vaste que crucial, l’amélioration de la performance en entreprise obsède de nombreux dirigeants, soucieux de conserver leur rentabilité ou d’accroître leur part de marché, malgré un contexte économique parfois maussade. Dans cet article, nous allons découvrir ce que recouvre exactement la notion de performance et quelles sont les leviers qui doivent être actionnés pour l’améliorer.

Qu’entend-on par « performance » ?

Aussi banal soit-il, le concept de performance n’est pas forcément des plus aisés à définir. Difficulté supplémentaire, dans le contexte spécifique de l’entreprise, il peut en plus faire référence à plusieurs domaines différents : la performance financière, la performance économique, la performance sociale, la performance environnementale ou encore la performance opérationnelle. Voyons plus en détail à quoi correspondent ces différentes notions.

  • La performance financière : inextricablement liée aux notions de rentabilité et de compétitivité, la performance financière témoigne de la capacité d’une entreprise à créer de la valeur en s’appuyant sur des fonds.
  • La performance économique : relative à la capacité d’une entreprise à satisfaire ses clients en leur proposant des produits et des services répondant spécifiquement à leurs besoins.
  • La performance sociale : concerne le comportement de la hiérarchie (dirigeant et manager) à l’égard de ses salariés. Une entreprise performante sur le plan social se traduit généralement par des équipes heureuses, investies et fidèles.
  • La performance environnementale : au-delà des obligations imposées par la réglementation, certaines entreprises souhaitent se distinguer de leurs concurrents en incorporant la dimension écologique au coeur de leur stratégie globale.
  • La performance opérationnelle : se rapporte au choix et à la maintenance des outils, au contrôle qualité, à l’attribution des postes, aux coûts de production, aux rebuts… Plus une entreprise est performante sur le plan opérationnel, plus elle est efficace et plus ses coûts sont réduits.

L’une des difficultés majeures quand on vise une « performance globale » réside dans le fait que certains objectifs sont par nature difficiles à concilier, comme ce peut être le cas des questions financières et sociales, par exemple.

Pourquoi augmenter la performance d’une entreprise ?

Tout dirigeant normalement constitué rêve de voir les performances de son entreprise s’accroître au fil des années. Mais quelles sont exactement les raisons qui peuvent le motiver à poursuivre ce but, parfois au prix de nombreux investissements et de douloureux sacrifices ? Si la question peut paraître anodine, la réponse n’est pas forcément si évidente qu’on pourrait le penser, d’autant qu’elle peut grandement varier selon la nature de l’entreprise, les problématiques qui lui sont propres et le type de performance sur lequel on se focalise.

Par exemple, certaines entreprises éprouvent des difficultés à s’imposer dans un secteur où la concurrence n’est prête à aucune forme de consensus. Dans leur cas, améliorer leurs performances implique de gagner en compétitivité pour tirer leur épingle du jeu. Mais la poursuite de la performance n’est pas réservée aux seuls outsiders ; les entreprises leaders doivent également fournir de nombreux efforts au quotidien et parfois même se réinventer pour consolider leur positionnement.

Autre exemple : en portant une attention toute particulière à ses performances environnementales, une entreprise peut obtenir plus facilement des aides et subventions de l’État et des organismes privés souhaitant s’engager avec des structures véritablement soucieuses de leur impact sur l’environnement. C’est aussi l’occasion pour elle de gagner en notoriété et ainsi toucher plus de clients.

Les stratégies pour optimiser sa performance

S’il est assez facile de saisir l’enjeu que peut représenter le gain de performance d’une entreprise, force est de constater qu’il existe néanmoins de multiples chemins pour parvenir à cet objectif. Quelle stratégie et quelle méthodologie adopter ? La réponse dépend évidemment du type de performance visé.

Il peut par exemple s’agir :

  • d’optimiser ses processus de fabrication pour répondre d’une manière plus efficace à la demande (dans une perspective de performance économique)
  • de modifier son management pour accroître la motivation des salariés (performance sociale)
  • de mettre en place une politique de responsabilité sociétale des entreprises ou RSE (performance environnementale et sociale)
  • ou encore de se séparer d’une activité secondaire, acquérir un fournisseur ou encore avoir recours à une restructuration (performance opérationnelle ou globale).

La variété des méthodes et outils auxquels il est possible de recourir dans le cadre de ces différentes stratégies est à la mesure des problématiques rencontrées : brainstorming, cartographie, DMAIC, management collaboratif, lean management, Roue de Deming (PDCA), diagramme de Gantt, VSM, SMQ, TPM, Kanban, QQOQCCP, démarche 8D, 5S, diagramme de Pareto, PokaYoké

Les indicateurs clés de performance

Les indicateurs clés de performance, ou KPI (Key Performance Indicators), permettent de vérifier précisément l’impact des actions mises en place. Leur choix est essentiel et parfois complexe, car pour atteindre ses objectifs de performance, une entreprise doit se concentrer sur un nombre restreint de KPI réellement pertinents, qu’elle pourra suivre par le biais d’un tableau de bord, selon une périodicité adaptée.

➡ Aller plus loin : Mesurer la performance d’une entreprise

Ainsi, s’il s’agit de performer dans le domaine social, on gardera par exemple un œil attentif sur le taux d’absentéisme ou le taux de démission des salariés ; s’il s’agit de performance commerciale, on se focalisera plutôt sur le panier moyen des clients ou la part de marché détenue par l’entreprise.

À qui confier le pilotage de sa performance ?

L’enjeu que représente l’optimisation de la performance d’une entreprise, quel que soit le domaine considéré, rend son pilotage particulièrement sensible. Les erreurs de stratégie ne sont pas rares et les actions requises pas toujours appliquées comme elles le devraient, plongeant parfois l’organisation dans une situation encore plus complexe qu’elle ne l’était avant.

Cette difficulté, c’est ce qui pousse certaines entreprises à faire appel à un manager de transition. Ressource très expérimentée, cet expert est capable de réaliser un état des lieux, de poser un diagnostic objectif, de définir une stratégie en accord avec la direction de l’entreprise et de mesurer l’impact des actions mises en place en se basant sur des indicateurs clés de performance minutieusement sélectionnés en amont.

banniere trouvez votre expert - bleu