Image Entete

Comment mettre en place une organisation data-centric dans son entreprise ?

Je suis un manager Participez à nos réunions sur le management de transition !
icon-next
Je suis une entreprise Trouvez le profil expert dont vous avez besoin sous 72h !
icon-next
Comment mettre en place une organisation data centric dans son entreprise ?

La data, la donnée en français, occupe aujourd’hui un rôle central dans nos sociétés. Comprendre l’intérêt de la data à tous les niveaux d’une entreprise est devenu primordial pour obtenir une hausse croissante des performances opérationnelles. 

Mais chaque entreprise évolue et innove à sa propre vitesse, et la maturation du traitement et de l’exploitation de la donnée varient grandement. Pour actionner cette transition et se transformer en une entreprise data-centric, découvrez les avantages de cette nouvelle organisation et les bonnes pratiques à mettre en place pour réussir ce projet complexe.

Qu’est-ce qu’une entreprise data-centric ? 

Une entreprise data-centric, ou data-driven, adopte une approche qui vise à disposer la donnée au centre de son activité. En concevant et pilotant ses opérations à partir de la data, elle bâtit une nouvelle stratégie. 

Celle-ci positionne alors les données au centre de ses processus grâce :

  • la collecte de données ;
  • leur analyse ;
  • leur exploitation.

Cette architecture se construit dans le temps et elle a besoin d’argent et d’une évolution des mentalités. En effet, devenir une entreprise data-centric est un axe de développement important. Ce levier de transformation digitale représente une démarche globale et ne peut réussir que si une culture d’entreprise commune est partagée par tous les collaborateurs et à tous les niveaux. Privilégier une communication interne fluide est alors indispensable pour impliquer toutes les équipes.

 

Les avantages d’une organisation data-centric

Adopter cette nouvelle culture d’entreprise pourra s’effectuer grâce à la digitalisation, les Intelligences artificielles et le Big data. Plusieurs atouts se révèlent et renforcent le besoin des sociétés à choisir une stratégie data-centric.

 

L’innovation

Dans ce contexte, les décisions stratégiques sont fondées et favorisées sur l’analyse et l’interprétation des données. Une vision complète à 360° permet alors des résolutions claires, intègres et basées sur des faits. 

Pour y arriver, le comité exécutif de l’entreprise doit porter cette nouvelle conception et axer ses données à partir d’informations précises et fiables.

 

La prise de décision facilitée

Les données collectées vont être utilisées pour prendre des décisions à tous les niveaux de l’entreprise. Pour faciliter les choix stratégiques fondés sur la data, une méthodologie est mise en place :

  • l’analyse des données ;
  • leur visualisation ;
  • leur expérimentation.

En adoptant ce raisonnement, la prise de décision est éclairée, puisque les données permettront d’améliorer les performances de l’entreprise et d’atteindre les objectifs souhaités. Pour réussir, les collaborateurs doivent adhérer à cette stratégie et être prêts à transmettre et exploiter les données pour étayer leurs sélections.

 

La flexibilité

Avec une architecture data-centric flexible et évolutive, la donnée apparaît accessible à tous les niveaux de l’entreprise. Ainsi, le partage des informations est fluidifié. En décloisonnant les modes opératoires et les pratiques dans chaque équipe, la communication interne entre les salariés se développe.

La flexibilité est un des avantages de la stratégie data-centric. La portabilité et la scalabilité des données deviennent plus simples. À tout moment et quel que soit le besoin, l’accès à la data se trouve possible et permet de générer des analyses fiables, puisque les données stockées peuvent être déplacées vers et depuis un cloud.  

 

La performance

La démarche data-driven accroît les performances opérationnelles de l’entreprise. 

Comment ?

  • elle oriente l’ensemble des stratégies : commerciale, marketing et financière ;
  • elle renforce la compétitivité ;
  • elle pérennise la capacité concurrentielle de l’entreprise ;
  • elle optimise les process à tous les niveaux ;
  • elle identifie les failles ;
  • elle permet des possibilités de corrections en continu ;
  • elle personnalise l’expérience client (les offres, les parcours et la communication) ;
  • elle fait gagner du temps à tous les collaborateurs de l’entreprise en donnant accès à toutes les données partagées.

 

Comment mettre en place une organisation data-centric ?

Pour devenir une entreprise data-centric, toute la vision stratégique de la société doit être centrée sur la data. Pour y arriver, la première étape est d’installer la culture data-centric au sein de toutes les équipes. La communication interne prend ici toute son importance. Portés par le Comex, les systèmes d’information se décloisonnent et les données circulent plus facilement.  

Sur le plan opérationnel, la gouvernance des données est mise en place. Clairement définies et communiquées, les responsabilités de chacun sont comprises et acceptées. 

Pour atteindre une organisation optimale, il est fondamental de déterminer les outils, les méthodes et les technologies nécessaires. Pour cela, les besoins en compétences spécifiques doivent être couverts. Des profils DSI (Directeur des Systèmes d’Information) et Data Scientists deviennent incontournables pour aboutir à une mutation vers une entreprise data-centric. Un des points essentiels à assurer reste la sécurité et la confidentialité des données comme le détaille l’obligation du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Une méthodologie rigoureuse (état des lieux, définition des étapes, évaluation continue) et la recherche des meilleurs indicateurs qualitatifs et quantitatifs de réussite sont indispensables pour cette nouvelle organisation.

 

Et si le management de transition était LA solution ?

La démarche vers cette stratégie data-centric va nécessiter un accompagnement pour respecter un ordre précis. En faisant appel à un manager de transition, vous obtiendrez la personne qui pilote et implique les équipes autour de ce projet commun. Ainsi, il pourra instituer l’état d’esprit Data au sein de l’entreprise. 

Un manager DSI de transition est un professionnel expérimenté chargé de superviser la mise en place d’une politique informatique, comme une stratégie data-centric. Opérationnel immédiatement pour une mission de 6 à 18 mois, il appliquera des process pour lutter contre les éventuels freins humains, culturels, techniques et réglementaires. 

Chez Managers en Mission, vous trouverez, parmi les 1000 managers de notre réseau d’experts, le spécialiste qualifié qui sera en mesure de vous aider dans cette transition digitale et la transformation de votre entreprise data-centric. 

Nos équipes restent présentes pour répondre à toutes vos questions, alors, contactez-nous au 01 53 43 03 90. 

calendrier
!
Prochaine réunion en ligne À la découverte du management de transition
dans 2j 22h 36m