Les secrets du réseautage social

réseautage-social

Le réseautage social est devenu incontournable en matière de networking aujourd’hui. Dans un contexte de pandémie, où les rencontres physiques sont limitées, les rencontres professionnelles en ligne sont plus que jamais d’actualité. Votre présence sur les réseaux sociaux est donc tout à fait légitime, voire indispensable, mais pas n’importe comment ni n’importe où ! Découvrez les secrets du réseautage social pour développer et entretenir efficacement votre réseau professionnel.

Le réseautage social : définition et chiffres clés

Alors que le réseautage traditionnel met l’accent sur les rencontres réelles, le réseautage social désigne le fait d’établir des contacts et de se constituer un réseau professionnel au moyen des réseaux sociaux. 

En effet, avec 89 % de la population connectée à Internet et 39 millions de Français qui utilisent de manière active les réseaux sociaux*, il serait dommage de se priver de l’opportunité que constitue le réseautage social. Les Français passent en moyenne 1 h 42 par jour sur les réseaux sociaux ! Vos clients, vos prospects et vos pairs y passent forcément beaucoup de temps eux aussi.

*Source : We are Social, étude sur le digital en France en 2020.

Quels sont les réseaux sociaux à privilégier ?

À l’heure où de nouveaux réseaux sociaux apparaissent régulièrement, il est légitime de se demander sur quelles plateformes être présent. La première chose à faire est certainement de réfléchir à votre stratégie. Dans quel but souhaitez-vous faire du networking ? Qui ciblez-vous ? Dans quel secteur d’activité souhaitez-vous être présent ? Vos réponses à ces questions vous aideront à identifier les bonnes plateformes. Voici néanmoins les principaux réseaux sociaux susceptibles de vous intéresser dans le cadre d’un réseautage social professionnel.

LinkedIn

Est-il encore besoin de présenter LinkedIn ? Il s’agit du réseau social par excellence puisqu’il est essentiellement tourné vers les professionnels et les entreprises. Considérez votre profil LinkedIn comme un CV en ligne que vous mettrez à jour régulièrement. Mais n’oubliez pas d’exploiter toutes les possibilités que vous offre la plateforme : la mise en avant de vos compétences et de vos expériences, les recommandations clients, la possibilité de publier du contenu, d’échanger avec vos pairs et de prospecter. LinkedIn est aussi un outil très utile lorsque l’on met en place une veille sur son secteur d’activité. Si vous ne deviez retenir qu’un seul réseau social sur lequel être présent, ce serait sans aucun doute celui-ci.

➡️ Aller plus loin : 4 astuces pour être visible sur LinkedIn

Twitter

Plateforme de micro-blogging sur laquelle vous pouvez vous exprimer en 280 caractères et partager du contenu : photos, articles, etc, Twitter est un réseau social particulièrement pertinent si vous aimez prendre part à des débats et exprimer votre opinion. Vous pourrez prendre la parole sur les sujets de votre domaine d’expertise et engager facilement la conversation avec des experts et influenceurs de votre secteur d’activité. C’est aussi un outil de veille puissant. En cas de multi-expertises, vous pouvez tout à fait envisager d’avoir un compte par compétence, mais n’oubliez pas que cela vous demandera du temps. Pour que Twitter ne devienne pas une activité trop chronophage, n’hésitez pas à utiliser un outil de programmation qui vous permettra de planifier la publication de vos tweets. 

Facebook

Selon le classement de Similarweb, Facebook est le 2ᵉ site internet le plus visité. Quand on pense à Facebook, on n’imagine pas toujours l’usage professionnel qui peut être fait du réseau social le plus populaire. Pourtant, d’un point de vue professionnel, deux options sont particulièrement intéressantes : les pages Facebook et les groupes Facebook.
Créer une page Facebook consacrée à votre activité peut être un bon outil de communication et une façon de garder le lien avec vos clients : vous pouvez, par exemple, partager des informations sur votre secteur et sur l’actualité de votre entreprise. Facebook vous permet également de faire de la publicité ciblée à un prix abordable.
Les groupes Facebook sont également une piste intéressante à explorer. Ils rassemblent des profils autour d’un centre d’intérêt commun. Vous trouverez certainement un groupe lié à votre secteur d’activité via lequel vous pourrez nouer des liens et développer votre réseau. Il existe également des groupes sur LinkedIn, mais ils sont généralement bien moins actifs que les groupes Facebook.

Les autres réseaux sociaux

En fonction de votre cible et de vos objectifs, d’autres réseaux sociaux peuvent retenir votre attention. 

Les managers en contact avec des entreprises allemandes ou visant des missions en Allemagne ont, par exemple, tout intérêt à s’intéresser à Xing, le réseau social professionnel leader sur le marché germanophone. 

Les plus curieux pourront se tourner vers Shapr. Cette application créée en 2016 et disponible uniquement sur smartphone, propose une nouvelle façon de réseauter. Le concept est basé sur le principe de la sérendipité : vous renseignez votre profil et, chaque jour, Shapr vous propose de découvrir 15 profils avec lesquels vous pourriez avoir des affinités. Une façon originale de faire de nouvelles rencontres professionnelles.Tous les réseaux sociaux n’ont pas le même intérêt. Vous devez prendre en compte votre secteur d’activité. Instagram et Pinterest ne seront pas très pertinents, à moins de travailler dans la mode, la beauté ou tout autre domaine où la photo a une place très importante. Soyez là où vos prospects et vos clients se trouvent.

Soigner sa présence en ligne : les bonnes pratiques

  • Mettre à jour son profil
    Sur les réseaux sociaux, pensez à soigner et mettre à jour vos différents profils : une photo adaptée au contexte professionnel, une présentation claire et synthétique de votre parcours, etc.
  • Connaître les codes des réseaux sociaux
    Chaque réseau social à ses propres codes. Un exemple ? Autant les hashtags ont toute leur place sur LinkedIn, Twitter et Instagram, autant ils ne sont pas pertinents sur Facebook. Mais pas d’inquiétude, à l’usage vous intègrerez rapidement ces différents codes.
  • Être actif et régulier
    C’est en étant actif que vous vous ferez une place sur les réseaux sociaux et que vous pourrez entrevoir tout leur potentiel. Être actif, c’est venir régulièrement sur la plateforme pour réagir aux publications de votre réseau, interagir en laissant des commentaires et créer de la conversation en postant vous-même des publications. De cette manière, vous vous rendez visible et vous vous rappelez régulièrement à votre réseau.
  • Personnaliser ses échanges
    Si vous décidez d’entrer en contact avec de nouvelles personnes pour développer votre réseau, choisissez-les bien et expliquez-leur pourquoi leur parcours vous intéresse. Une demande de mise en contact personnalisée aura beaucoup plus de chance d’aboutir et sera certainement à l’origine d’une conversation intéressante.
  • Faire preuve d’altruisme
    Votre réseau a besoin de conseils ou d’un coup de pouce ? Répondez présent chaque fois que vous le pouvez. Partagez une offre d’emploi, transmettez les coordonnées d’un prestataire qui pourrait aider votre réseau. Il faut donner pour recevoir !
  • Faire appel à votre réseau
    Si à votre tour vous avez besoin d’aide ou de conseils, n’hésitez pas à faire appel à votre réseau. Vos contacts apprécieront de pouvoir se rendre utiles, et faire preuve d’humilité est toujours bien accueilli.

Quelques indicateurs à suivre

Pour que votre présence sur les réseaux sociaux ne soit pas une perte de temps, vous devez prêter attention à certains indicateurs. Ils vous permettront de mesurer l’efficacité de votre stratégie et de l’affiner en fonction des résultats.

L’évolution du nombre de contacts
Ce n’est évidemment pas le nombre d’abonnés/fans/followers qui aura de l’importance, mais bien la qualité de votre réseau. Néanmoins, si vous voulez développer votre réseau, vous avez intérêt à attirer un certain nombre de nouveaux profils. Pour le faire de manière qualitative, vous pouvez, par exemple, consacrer chaque semaine une heure à l’envoi de messages personnalisés sur LinkedIn. Mesurer le nombre de nouveaux contacts acquis vous permettra de savoir si votre stratégie de mise en relation est la bonne. Sur Twitter ou Facebook, surveiller l’évolution de votre nombre d’abonnés vous permettra de vous assurer que le contenu que vous publiez est attrayant. Bien entendu, un contenu de qualité attirera des profils qualifiés !

Le taux d’engagement
C’est un indicateur particulièrement important pour mesurer l’engagement des membres de votre réseau vis-à-vis de votre contenu. Il vous indique combien de personnes interagissent avec vos publications et donc, l’intérêt qu’ils vous portent. Chaque like, partage, commentaire ou clic sur une publication est considéré comme une interaction. Le taux d’engagement se mesure comme suit : somme des interactions / nombre d’abonnés *100. 

Une autre méthode, un peu plus précise, peut être appliquée. Elle tient compte, non pas de votre nombre d’abonnés, mais de la portée, c’est-à-dire du nombre de personnes qui ont vu votre publication, qu’ils fassent ou non partie de vos abonnés. Dans ce cas, on le mesure ainsi : Somme des interactions / portée de la publication * 100.

Le taux de conversion

Les objectifs d’un réseautage social peuvent être variés. Pour certains, il s’agira, par exemple, d’asseoir son autorité dans un domaine d’activité ; pour d’autres, d’obtenir davantage de clients. Si l’objectif de votre réseautage social est d’attirer des prospects et de les convertir en client, le taux de conversion est bien entendu un indicateur à suivre de très près. Il vous permettra de mesurer l’efficacité de votre stratégie.

Faire un usage professionnel des réseaux sociaux est accessible à tous. Avec une stratégie claire et de bonnes pratiques, le réseautage social vous permet non seulement de développer un réseau solide, mais peut également vous offrir de belles opportunités d’affaires.