Savoir prendre la parole en public

Prendre-la-parole

La prise de parole en public est source de stress chez la plupart d’entre nous. Pourtant, tout manager devra, durant sa carrière, communiquer face à un auditoire. Que ce soit en réunion ou lors d’une présentation devant les membres de la direction, vous aimeriez certainement pouvoir maîtriser votre stress et apprivoiser le trac que vous sentez monter en vous avant un grand oral. Découvrez nos conseils pour vaincre la peur de parler en public et vous exprimer de façon claire et convaincante.

La prise de parole du manager

Impossible d’échapper à la prise de parole en public ! En tant que manager de transition, les occasions de parler devant un auditoire sont nombreuses et variées : animer une réunion d’équipe, présenter un projet lors du comité de pilotage ou partager votre point de vue avec le CODIR. Plus les enjeux sont importants, plus le stress se fait sentir. Quel manager a envie d’avoir des sueurs froides, le cœur qui s’emballe ou les mains tremblantes au moment de prendre la parole pendant un COMEX ? Rassurez-vous, être à l’aise à l’oral n’est pas inné et il est toujours temps d’améliorer sa prise de parole.

 

L’importance de réussir ses prises de parole en public

Face à un petit comité ou un nombre d’auditeurs plus important, l’essentiel est de parvenir à faire passer son message au plus grand nombre. Bien communiquer à l’oral est un atout considérable pour un manager. Cela vous permet de :

 

✅ vous faire comprendre ;

✅ éviter les malentendus ;

✅ motiver vos collaborateurs ;

✅ apaiser des tensions ou un conflit ;

✅ asseoir votre leadership ;

✅ négocier avec un fournisseur ou un supérieur hiérarchique ;

✅ convaincre un prospect ou un partenaire.

Maîtriser votre prise de parole est un exercice difficile, mais vous ouvrira des portes, c’est certain.

 

La peur de prendre la parole en public

Oser prendre la parole en public, c’est oser se montrer, s’affirmer, défendre son point de vue. Selon le National Health Institute, près de 75 % de la population est atteinte de glossophobie. De quoi s’agit-il ? De la peur de parler en public ! Heureusement, ce n’est pas une fatalité et avec un peu d’entraînement, quelques exercices, voire une formation ou un coaching, vous pourrez tout à fait vaincre la peur de parler devant un auditoire

Il est particulièrement important de se sentir à l’aise à l’oral, car, lorsqu’on est angoissé, le risque est de laisser son stress prendre le dessus et venir perturber la prise de parole. En effet, l’anxiété, le regard fuyant, les mains qui tremblent ou les tics de langage, sont autant de petits éléments qui vont eux aussi être partagés au public et venir parasiter le discours.

 

L’art de prendre la parole en public 

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, lorsqu’on communique à l’oral, la forme a autant d’importance que le fond. Il est essentiel de se concentrer sur le contenu de votre discours, mais vous devez également réfléchir à la façon dont vous allez le présenter. Le ton, la gestuelle, le regard et la posture participent à la bonne transmission de votre message.

Comment bien prendre la parole en public ? 

📢 La confiance en soi

Avoir confiance en vous est important et oriente votre discours. Une personne qui n’a pas confiance en elle sera plus hésitante et risque de bafouiller, tandis qu’un orateur assuré sera bien plus convaincant. Vous maîtrisez votre sujet et vous avez toute la légitimité pour prendre la parole. Faites-vous confiance !

📢 La structure du discours

En structurant votre intervention, vous lui donnez une direction. Préparez un plan de manière à savoir où vous allez et de quelle manière vous y prendre pour faire passer votre message. Vous n’aurez plus qu’à dérouler votre discours : accroche, arguments, conclusion. Ce cadre sera particulièrement rassurant.

📢 L’articulation

Parlez distinctement et suffisamment fort afin que personne n’ait à tendre l’oreille pour vous comprendre. N’hésitez pas à vous entraîner et à faire quelques exercices de prononciation et d’articulation pour être à l’aise le jour J.

📢 La respiration

Bien souvent, l’angoisse de parler en public fait augmenter le débit de parole. Faites l’effort de parler lentement et calmement dès le début de votre prise de parole et vous garderez ce rythme par la suite. La respiration joue un rôle important dans la gestion du stress. Ralentir votre respiration et inspirer par le ventre fera baisser votre rythme cardiaque et vous permettra de vous détendre.

📢 Le ton

Nous avons tous un jour ou l’autre eu affaire à un prof au ton monocorde dont le cours était particulièrement barbant. Pour éviter d’endormir votre public, parlez avec enthousiasme, ponctuez votre présentation d’anecdotes, osez une touche d’humour. Plus vous serez dynamique et captivant, plus votre auditoire sera attentif.

📢 La posture  

Redressez-vous et faites face à votre public lorsque vous vous adressez à lui. Évitez de faire les 100 pas, de vous agiter ou, au contraire, de rester trop statique. Le langage corporel en dit autant, sinon plus, que votre discours. Prêtez-y une attention particulière.

📢 Le regard

Le contact visuel avec votre auditoire est lui aussi important. Vous vous adressez à chaque personne présente et elles doivent le ressentir. Si vous fixez vos pieds ou que votre regard est fuyant, elles risquent de se désintéresser de ce que vous dites. Essayez de capter l’attention des participants en les regardant tour à tour dans les yeux pendant quelques secondes.

📢 Le trac
Il est naturel d’avoir le trac et l’estomac noué avant un discours, par exemple, car vous sortez de votre zone de confort. Il faut donc l’accepter et se lancer ! Vous verrez qu’il s’estompe naturellement et assez rapidement.

📢 La préparation

À moins d’être suffisamment à l’aise pour le faire, la prise de parole en public ne s’improvise pas. Plus vous serez préparé en amont, plus vous serez à l’aise pour vous exprimer à l’oral. Vous limiterez les hésitations, les trous de mémoire et autres moments désagréables. Sans forcément répéter votre texte par cœur, préparez-vous en faisant attention à tout ce que nous venons de lister : vos gestes, votre prononciation, votre respiration, etc. Vérifiez votre matériel si besoin et n’hésitez pas à repérer les lieux pour vous imprégner de l’ambiance.

Ces quelques conseils devraient vous aider à améliorer votre éloquence pour devenir un orateur

hors pair !