Comment mesurer le taux d’engagement des salariés à distance ?

engagement-au-travail

Le télétravail gagne du terrain en France, notamment à cause de la crise sanitaire de 2020. Si le travail à distance peut apporter de nombreux bénéfices aux salariés, certains ont l’impression d’être livrés à eux-même et leur engagement professionnel s’en ressent. En tant que manager de transition, comment mesurer le taux d’engagement des salariés à distance et améliorer leur productivité ?

Définition de l’engagement au travail à distance

Nous vous avons déjà parlé du taux d’engagement au travail dans notre précédent article : “Comment mesurer le taux d’engagement des salariés ?”. Nous avions vu que la définition la plus communément admise était celle-ci : “L’engagement des collaborateurs correspond à leur degré d’implication dans le travail et leur investissement vis-à-vis de l’entreprise.”

Mais qu’en est-il pour le travail à distance ? Avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, la plupart des salariés ont découvert le télétravail. Au retour en entreprise, certains ont réclamé quelques jours de travail à distance par semaine, ayant compris les bénéfices que cela apportait à leur productivité. D’autres se sont aperçus qu’ils étaient moins engagés et performants, du fait d’être chez eux et de ne pas réussir à faire la distinction entre vie professionnelle et personnelle. 

En tant que manager de transition en mission au sein d’une entreprise, la mesure du taux d’engagement des salariés en présentiel et à distance ne se fait absolument pas de la même façon. Découvrez comment mesurer l’engagement des salariés à distance et les motiver à être plus performants depuis leur domicile. 

Comment mesurer l’engagement des salariés à distance ?

Même (et surtout) à distance, les managers doivent être présents pour les équipes en télétravail, définir des objectifs et mesurer leur engagement.

Les objectifs

→ réussir à fédérer ses collaborateurs à distance 

→ gérer les équipes en conservant l’esprit d’équipe et l’engagement 

→ maintenir la motivation et le moral des salariés 

→ contrôler les risques psychosociaux à distance 

→ garder un lien fort avec les salariés, les partenaires, les consultants

Les KPI à mesurer 

Pour mesurer la productivité des employés à distance, on mesure des objectifs de performance tels que : 

→ le taux de réalisation des objectifs à court terme

→ le taux de réalisation des objectifs à long terme

→ le temps de réalisation de chaque type d’objectif

Ces objectifs doivent être suivis en continu pour mesurer également l’évolution de la productivité et analyser les hausses et baisses de performance de chacun.

Il ne faut cependant pas oublier les objectifs dit sociaux, comme : 

→ la participation aux réunions à distance 

→ la continuité du lien entre les équipes 

→ le bon équilibre vie professionnelle / vie personnelle

Ceux-ci peuvent être plus difficiles à mesurer car davantage subjectifs, mais il est important de sonder régulièrement ses équipes sur ces points car une baisse de motivation se traduira par une baisse de la performance et de la productivité.

Les méthodes à mettre en oeuvre

Fixer des objectifs d’engagement : avant de mettre en place des actions ou des méthodes, il est nécessaire de définir des objectifs concernant l’engagement des salariés. Cela peut être un pourcentage d’amélioration des résultats, l’évolution du chiffre d’affaires, etc. Ils doivent être en lien avec les KPI que vous avez défini au préalable. 

Envoyer des enquêtes : sondez régulièrement les salariés afin de connaître leurs besoins, leur satisfaction, le déroulement du travail individuel et en équipe, leur ressenti sur leur productivité, etc. Ces enquêtes doivent être assez fréquentes (1 à 2 par mois) afin de mesurer l’engagement des salariés de façon quotidienne. S’ils rencontrent des problèmes, vous en serez rapidement averti et pourrez prendre des décisions pour les aider et améliorer leurs performances. Cela leur montre également que vous êtes à l’écoute, même à distance.

Analyser ces données : les enquêtes régulières vont vous fournir des données à exploiter pour mesurer le taux d’engagement des salariés à distance. Au fil des mois, vous pourrez comparer leur productivité, leurs performances ou leur satisfaction et voir les hausses et les baisses aisément. Si vous teniez déjà ce type de tableau avant le télétravail, vous pourrez également voir l’évolution entre le travail au bureau et à la maison.

Donner des feedback réguliers : en tant que manager, il est de votre devoir de donner des feedback réguliers à vos équipes en travail à distance. Pour motiver vos employés, ils doivent avoir des retours sur leur travail via des entretiens individuels. Cela leur montre que leur travail est important et utile. A distance, vous pouvez facilement le faire avec des outils de visioconférence.

Comment engager ses équipes à distance ?

Lorsque l’on travaille à distance, maintenir l’engagement des salariés est un véritable défi pour le manager. Vous devez être clair dans les objectifs fixés, être attentif à la performance de chacun, renforcer la cohésion de l’équipe et être réactif. Désormais, les outils de travail à distance facilitent les interactions et l’engagement.

Instaurer des outils efficaces

Quand on commence à travailler à distance, on est rarement bien équipé. C’est à l’entreprise de fournir aux salariés les outils nécessaires à leur travail : ordinateur portable, smartphone, outils collaboratifs, etc. Attention de ne pas multiplier les outils et les canaux de communication ; choisissez en peu et faites en sorte que tous les maîtrisent, par le biais d’une formation virtuelle si nécessaire. Comme outils de base, on trouve : Skype, Google Meet, WhatsApp, Trello, Google Drive, WeTransfer… particulièrement utiles pour le télétravail. 

Faciliter les contacts à distance

Plus que jamais, la communication à distance entre collaborateurs doit être renforcée. Certains salariés travaillant chez eux peuvent se sentir éloignés de l’entreprise et isolés. Vous devez continuer à cultiver l’esprit d’équipe et organiser des appels vidéo, que ce soit pour des réunions ou des pauses café virtuelles. Un chat en groupe sur Slack ou sur WhatsApp est également une bonne idée pour discuter tout au long de la journée.

N’hésitez pas à mettre en place des “rituels” avec les équipes en télétravail : des points quotidiens le matin, des points individuels une fois par semaine et des temps de détente comme des afterwork à distance une fois par mois. 

Anticiper les problématiques

Si certains adorent le télétravail, d’autres le vivent beaucoup plus mal : isolement, stress, problèmes de connexion, espace restreint pour travailler, vie familiale difficile à gérer, etc. Il est nécessaire de mettre en place des cellules d’écoute afin de permettre aux collaborateurs de s’exprimer et de recevoir des conseils de leur manager. C’est dans ces moments-là que l’on peut limiter les risques de désengagement en étant à l’écoute et en accompagnant le salarié pour le remotiver.