Le management quantique

management_quantique

Avez-vous déjà entendu parler de management quantique ? Directement inspirée des principes de la physique quantique, cette nouvelle pratique de management a le vent en poupe. Concept nébuleux ou véritable tendance managériale, nous vous proposons de vous faire votre propre opinion en découvrant les principes du management quantique.

Définition du management quantique

Impossible de définir le management quantique sans évoquer la physique et la mécanique quantiques. “La mécanique quantique est la théorie fondamentale des particules de matière constituant les objets de l’univers et des champs de force animant ces objets.” La physique quantique est considérée comme contre-intuitive, car sa description ne correspond pas nécessairement au monde dans lequel nous vivons ! Pour autant, certains n’ont pas hésité à la transposer à notre environnement et notamment au management.

 

C’est James Everingham qui, le premier, a mis en avant le concept de management quantique en 2016. Alors directeur des opérations chez Instagram, il constate que les membres d’une équipe sont tous complexes et imprévisibles. Partant de ce postulat, il fait le rapprochement entre management et physique quantique, et tente de rendre l’imprévisible compréhensible. Il décide d’appliquer les principes de la physique quantique au management de ses équipes et réalise que cela lui permet de résoudre des problèmes qui lui paraissaient jusqu’ici insolubles. Vous nous suivez toujours ? Alors, voyons quels sont ces principes !

 

Quelques principes de la mécanique quantique appliqués au management

➜ L’effet d’observation

En mécanique classique, un observable serait une donnée comme la position, la quantité, l’énergie, etc. En physique quantique, un observable permet d’envisager tous les résultats possibles et toutes leurs probabilités, sans restriction.

L’effet d’observation, appliqué au management, laisse entendre qu’à partir du moment où on observe, on s’arrête sur une situation ou on la juge, elle se modifie, elle se “fige”. Le manager quantique choisit donc de laisser faire, sans intervenir, pour ne pas modifier le cours des choses. Il fait confiance à ses équipes et ne limite pas leur terrain de jeu. Toutes les expériences et les solutions sont alors possibles. Le nombre de résultats est infini, les idées se multiplient et les possibilités de succès aussi. Derrière l’effet d’observation, le but est de reconsidérer tous les préjugés que l’on peut avoir sur une situation et d’intervenir le moins possible pour ne pas en influencer l’issue. 

 

➜ La superposition quantique

La superposition quantique est un principe particulièrement difficile à concevoir. Prenant l’exemple d’une particule, elle laisse supposer que lorsque l’on cherche à connaître la position d’une particule, celle-ci “peut être vue comme étant simultanément, avec des probabilités diverses, en plusieurs endroits à la fois”. Selon ce principe, “un même état quantique peut posséder plusieurs valeurs pour une même quantité observable”, autrement dit, lorsque l’état d’une situation est inconnu, celle-ci peut s’envisager dans tous les états imaginables : tous les résultats sont possibles !

Le management traditionnel veut que le manager guide son équipe d’un point A vers un point B. Un manager quantique écoutera son équipe, sera capable d’entendre que le point B n’est peut-être pas la solution idéale et la laissera prendre le chemin qu’elle pense être le meilleur pour rejoindre le point B, ou un autre point ! Motivée par la confiance que vous lui accordez et la part de responsabilité qu’elle prend dans votre projet, il y a de fortes chances pour que l’équipe trouve d’elle-même la meilleure solution et plus rapidement ! Toutes les possibilités doivent pouvoir s’envisager, et l’équipe, avec le soutien et la présence du manager, prendra les meilleures décisions.

 

➜ L’intrication quantique

L’intrication désigne le fait que, dans des systèmes intriqués, une interaction à un endroit, aussi minime soit-elle, aura une répercussion instantanée sur d’autres points du système. Entre d’autres termes : tout est lié et toute décision aura un impact sur l’environnement global. 

Le manager quantique est conscient que chacune de ses décisions peut impacter son environnement et son équipe. Il prend la responsabilité de ses actes et transmet ce sens des responsabilités à ses collaborateurs. Source d’autorité, il agit à titre d’exemple et il est souvent imité. Aussi, en agissant de manière positive (empathie, confiance, autonomie, motivation, optimisme, etc.), il va déclencher d’autres actions positives, mettant ainsi en mouvement un cercle vertueux bénéfique pour le projet et pour l’équipe. 

 

Quels enseignements en tirer du côté du manager de transition ?

Le management quantique vous laisse dubitatif ? Il est vrai que certains principes peuvent encore sembler un peu abstraits. Néanmoins, dans le cadre d’une mission de management de transition, vous pourriez avoir envie de creuser certains aspects du management quantique. En expérimentant, vous pourrez vous faire votre propre opinion et décider si, oui ou non, c’est un management qui vous convient. Vous pouvez commencer par : 

✔ Laisser venir les informations à vous.

✔ Accueillir ces informations sans chercher à les juger.

✔ Prendre conscience que vos mots, vos actions, vos intentions, vos pensées, voire votre inconscient, influencent le résultat.

✔ Faire confiance à vos équipes.

Le manager de transition attiré par le management quantique développera davantage son intuition et analysera son ressenti. Prenons l’exemple d’une situation désagréable qui se reproduit régulièrement. Il peut être intéressant de chercher à comprendre quels mécanismes s’enclenchent et aboutissent à ce résultat. Quand nous sommes confrontés à des problématiques récurrentes, des circonstances qui se répètent, c’est que nous avons souvent une part de responsabilité, inconsciente ou non. Cela peut permettre au manager de transition d’en prendre conscience et rompre avec certains schémas.

Le management quantique est une voie nouvelle qui offre au manager la possibilité de changer de perception et de posture par rapport à une situation donnée. En ouvrant le champ des possibles, il dépasse certaines croyances limitantes et découvre des solutions inattendues. Le manager quantique fait généralement preuve d’une grande intelligence émotionnelle, laissant davantage de place à l’intuition et à l’humain.