Intégrer la « coresponsabilité » au management de demain

Coresponsabilité1

Malgré le déploiement du télétravail, la confiance cristallise toujours des tensions entre certains managers et leurs collaborateurs. Le temps serait-il venu pour les entreprises de revoir les fondements de ce qui fait la collaboration et d’intégrer la coresponsabilité au management de demain ? Découvrez notre dossier complet sur le management coresponsable.

⇨ La collaboration en entreprise : définition

Le travail collaboratif n’est ni générationnel, ni éphémère. Il s’installe depuis des années au sein des entreprises et donne satisfaction à toutes les tranches d’âge. Selon une étude de l’institut Fabernovel (1) sur la collaboration au travail, menée auprès de 50 entreprises, 80 % des personnes interrogées estiment que la collaboration est bénéfique pour l’entreprise. Mais qu’entend-on précisément par collaboration ?

On parle de collaboration en entreprise, lorsque plusieurs personnes sont amenées à travailler ensemble, sur un même projet. La communication, le partage d’informations et de connaissances sont privilégiés. Visio-conférences, fichiers partagés, espaces de travail collaboratifs, réseaux sociaux d’entreprises, logiciels et autres plateformes collaboratives… La transformation numérique et les nouveaux outils digitaux ont largement contribué à l’émergence et à l’implémentation du travail collaboratif en entreprise.

⇨ Comment offrir plus de libertés et de responsabilités aux équipes ?

Pour s’adapter aux changements majeurs intervenant dans le monde du travail actuel, l’entreprise se doit d’être agile et de repenser son mode de fonctionnement. Les collaborateurs, en quête de sens, revendiquent une certaine autonomie et ont le désir de s’épanouir davantage au travail. Un épanouissement qui passe notamment par un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Pour eux, cela signifie plus de liberté sur la façon de s’organiser, plus d’autonomie, plus de responsabilité. Comment l’entreprise peut-elle répondre aux attentes de ses collaborateurs ? À la base de ce qui donne satisfaction aux collaborateurs et à l’entreprise, on retrouve toujours la confiance. Les collaborateurs à qui on accorde de la confiance sont plus enclins à prendre des initiatives, plus autonomes, plus responsables, plus motivés, plus performants, plus engagés !

⇨ Vers un management coresponsable

La coresponsabilité en entreprise : définition

La co-responsabilité, c’est le partage des responsabilités et des conséquences des décisions et des actions collectives. De la collaboration au travail naît une forme de solidarité entre les collaborateurs, qui mène à la coresponsabilité.

Les principes de la coresponsabilité en entreprise

Développer un management de la coresponsabilité au sein d’une entreprise nécessite un changement de mentalité. Voici les grands principes que les managers qui veulent s’engager dans cette voie devront adopter :

Responsabiliser

Bien sûr, responsabiliser les collaborateurs fait partie intégrante de la démarche. Cela demande de bien connaître les membres de son équipe afin de responsabiliser chacun à la hauteur de ses capacités. Autrement dit, avant de confier une mission à un collaborateur, le manager doit s’assurer qu’il est d’accord et capable d’en porter la responsabilité. La pire erreur serait de faire porter la responsabilité d’un échec éventuel à un collaborateur qui ne disposait pas des ressources ni des moyens de réussir.

Veiller à la cohésion de l’équipe

À la base d’une collaboration saine et durable, il est indispensable qu’il y ait une certaine cohésion entre les collaborateurs. À l’image des sports collectifs où le succès est le résultat d’un travail d’équipe, l’un des rôles du manager est de faire naître cet esprit d’équipe et de créer des complémentarités entre les collaborateurs afin de les guider vers la réussite. Le collectif renforce les liens et la solidarité entre les membres du groupe. C’est une grande source de motivation.

✅ Impliquer les collaborateurs

Pour aller vers un management de la coresponsabilité, le manager doit mobiliser ses collaborateurs et leur donner des raisons de s’engager. Un engagement vis-à-vis de l’équipe dont ils font partie, de l’entreprise, mais aussi du manager lui-même. L’écoute, l’échange, la considération et, bien sûr, la confiance qu’on leur accorde, sont les moteurs de l’engagement et de l’implication des collaborateurs.

✅ Déléguer, sans contrôler

Déléguer, c’est responsabiliser. La coresponsabilité suppose que le collaborateur puisse jouer un rôle au sein de l’équipe ou du projet collectif. Plus son rôle et sa mission seront valorisés, plus il aura à cœur de les mener à bien. Libre de le faire à sa manière et conscient de la confiance qu’il lui est accordé, il y mettra d’autant plus d’énergie. Si les contraintes et le contrôle sont trop présents dans l’accomplissement de sa mission, le risque de désengagement est grand.

✅ Accompagner, sans infantiliser

Certes, le rôle du manager est de diriger une équipe, mais la fonction de manager recouvre plusieurs postures. Le manager peut diriger, c’est-à-dire montrer le chemin et mener une équipe dans la bonne direction, sans l’infantiliser pour autant. Les collaborateurs ne sont pas contre le fait d’être accompagnés, bien au contraire ! Ils ont besoin d’un cadre, d’un référent sur lequel s’appuyer en cas de besoin. Le manager doit être présent, tout en laissant à son équipe suffisamment de liberté pour qu’elle puisse prendre d’elle-même ses responsabilités. Le collaborateur à qui on ne laisse aucune latitude, ne fera qu’exécuter, sans prendre aucune initiative. Il n’aura aucune envie de prendre la responsabilité de ce qui lui a été ordonné de faire.

Pour aller plus loin : De manager à coach, focus sur le leadership de demain

La coresponsabilité est à envisager comme un élément de la culture d’entreprise. Elle marque un changement profond des mentalités que les managers de transition, conscients des bouleversements que le monde du travail vit actuellement, sont bien décidés à opérer. En effet, les attentes des collaborateurs vis-à-vis de l’entreprise ont changé. La rémunération vient récompenser le travail, mais n’est pas la seule source de motivation, loin de là. La performance d’une entreprise repose principalement sur l’épanouissement et l’implication de ses collaborateurs. Or, le management de la coresponsabilité est, assurément, un management qui génère de l’engagement.

Étude Collaboration at work, Fabernovel et BAP, 2 mai 2018.