Comment identifier et valoriser ses soft kills ?

Soft Skills concept. Text in lightbox

Les soft skills sont de plus en plus recherchées par les entreprises et la pandémie a largement accentué cette tendance. Nos façons de travailler et de communiquer ont été durement impactées. La crise n’a pas remis en cause nos compétences métiers, mais elle a mis en lumière des aptitudes longtemps considérées comme secondaires : capacité d’adaptation, gestion du stress, empathie, résilience, etc. Découvrez, dans ce dossier, pourquoi et comment valoriser vos soft skills en tant que manager de transition.

Définition des soft skills

Hard skills, soft skills, de quoi parle-t-on ? 

Les hard skills désignent les compétences techniques d’un professionnel, son savoir-faire, tandis que les soft skills caractérisent ses compétences comportementales, son savoir-être. Ce sont des qualités humaines qu’aucune intelligence artificielle ne peut, pour l’instant, remplacer !

Ces comportements peuvent en dire beaucoup sur la personnalité d’une personne, mais il faut distinguer les soft skills des traits de personnalité. Contrairement aux soft skills, les traits de caractère comme le dynamisme, la curiosité, la persévérance, sont figés et stables dans le temps. Ils sont innés et peuvent très difficilement s’acquérir. À l’inverse, bien communiquer ou gérer son stress sont des compétences que l’on peut développer.

Pourquoi mettre en avant vos soft skills ?

L’importance des soft skills est indéniable : désormais, à compétences égales, ce sont les qualités humaines qui font la différence entre deux managers de transition. Mettre en avant vos compétences humaines est un moyen de vous démarquer de vos concurrents, mais aussi de permettre à vos clients de trouver le manager de transition qui répondra à ses besoins. Les relations humaines sont aussi ce qui fait que votre profil matchera ou non avec la culture d’entreprise, la personnalité du recruteur, etc. 

Comment identifier vos soft skills ?

Il n’est pas toujours évident d’avoir le recul nécessaire sur soi-même pour identifier ses soft skills. Il est pourtant essentiel d’apprendre à bien se connaître et d’avoir conscience de ses qualités professionnelles pour pouvoir les mettre en valeur. Voici quelques suggestions pour vous y aider : 

 

➜ Repensez à des situations professionnelles marquantes

En vous remémorant ces situations, qu’il s’agisse de succès ou d’épreuves, essayez d’analyser votre comportement et de lister les soft skills que vous aurez identifiés.

➜ Interrogez votre entourage professionnel

N’hésitez pas à questionner vos collaborateurs, vos partenaires, vos anciens clients, etc., en leur demandant de citer vos trois principaux soft skills. Vous noterez quelles sont les qualités humaines qui reviennent le plus souvent. Vous pourrez au passage leur demander aussi de citer un ou deux défauts ! Savoir comment on est perçu est toujours très instructif et permet de s’améliorer.

➜ Faites un test de personnalité

Comme dit précédemment, vos traits de personnalité sont à distinguer de vos compétences humaines. Pour autant, certains tests, comme le MBTI (Myers Briggs Type Indicator), révèlent votre personnalité avec une précision surprenante. Chacun leur accordera le crédit qu’il souhaite, néanmoins, ils peuvent vous aider à identifier des soft skills qui découlent assez naturellement de votre caractère.

 

>> Le MBTI est un outil d’évaluation psychologique qui identifie 16 grands types de personnalités. N’hésitez pas à faire le test.

Les soft skills du manager de transition

La maîtrise technique et le savoir-faire du manager de transition ne laisse généralement aucun doute au recruteur. Ces hard skills ne suffisent pourtant pas à faire de lui un bon manager de transition. Conscient de l’inquiétude que peut engendrer son arrivée dans une entreprise, il doit pouvoir rassurer l’entreprise sur sa capacité à comprendre les enjeux, à s’adapter rapidement et à maîtriser la situation sans bouleverser trop brutalement l’organisation ni les équipes. À son niveau, la communication et l’écoute sont centrales, tout comme la gestion du stress et la prise de décision. La liste des compétences comportementales requises est longue ! S’il fallait n’en retenir que quelques-unes, voici les soft skills indispensables au manager de transition :

 

✔ Adaptabilité 

✔ Aisance relationnelle 

✔ Assertivité 

✔ Capacité à motiver 

✔ Communication 

✔ Digital literacy 

✔ Écoute 

✔ Équanimité 

✔ Gestion du stress 

✔ Gestion du temps et productivité 

✔ Humilité 

✔ Leadership 

✔ Prise de décision 

✔ Résilience 

✔ Résolution de problème

Comment développer ses soft skills

Développer ses soft skills et les valoriser, peut s’apprendre ! Chez Managers en mission, dès que vous intégrez notre réseau, vous participez à des journées de formation. Le métier de manager de transition est exigeant. Il nécessite des compétences et des qualités spécifiques. L’objectif de cette formation est de faire émerger vos compétences techniques et comportementales, celles qui sont en phase avec le métier et le marché de la transition. Développer ses soft skills n’est pas chose facile et le changement ne peut se faire que lorsque vous avez une raison ou une envie profonde de travailler sur cette aptitude. Soit parce que vous avez un objectif précis en tête, soit parce que vous avez pris conscience de la nécessité de ce changement et du bénéfice qu’il pourrait vous apporter. Lorsque vous aurez identifié le travail que vous souhaitez effectuer, vous pourrez alors vous tourner vers la formation, le coaching ou encore le mentoring.
Le management de transition est un métier clé pour les entreprises. Elles font généralement appel à un manager de transition alors qu’elles sont dans une situation complexe, vulnérable. Elles doivent pouvoir compter sur un professionnel qui maîtrise évidemment les compétences métier, mais qui disposent également de soft skills en phase avec la culture et les valeurs de l’entreprise. Ces aptitudes comportementales doivent lui permettre de mener à bien sa mission, dans les meilleures conditions pour lui, l’entreprise et ses collaborateurs.