Image Entete

Gouvernance d’entreprise : Création de valeur à long terme en entreprise

Je suis un manager Participez à nos réunions sur le management de transition !
icon-next
Je suis une entreprise Trouvez le profil expert dont vous avez besoin sous 72h !
icon-next
Gouvernance-d'entreprise

L’adoption d’une gouvernance d’entreprise performante est intrinsèquement liée à la réussite et à la longévité des organisations. S’appuyant sur une répartition équilibrée des pouvoirs entre les différentes parties prenantes, ce système est conçu pour favoriser des prises de décision éclairées concourant à un gain de performance, une croissance soutenue et une création de valeur à long terme. Sujet particulièrement complexe, la mise en place d’une gouvernance d’entreprise peut être confiée à un expert de la question, à l’image du manager de transition !

Gouvernance d’entreprise : Définition

Également nommée « gouvernement d’entreprise », la gouvernance d’entreprise est un système réunissant des processus, règles et pratiques destinés à optimiser le contrôle et la direction des entreprises. Ce système, qui permet aussi d’assurer la protection des intérêts et droits des parties prenantes, concerne aussi bien les PME, les TPE que les plus grandes entreprises.

Par « parties prenantes », on fait ici référence à la fois aux acteurs internes à l’entreprise (dirigeants, collaborateurs, syndicats, organisation interne…) et aux acteurs externes (actionnaires, clients, fournisseurs, établissements bancaires, sous-traitants, pouvoirs publics…).

Selon les organisations, la mise en place d’une gouvernance d’entreprise peut impliquer l’existence de différentes instances, parmi lesquelles :

  •       Le Conseil d’Administration : organe le plus important de l’entreprise, ce dernier oriente les décisions stratégiques, surveille la performance, assure la conformité et nomme les dirigeants.
  •       Le Comité de Surveillance : remplace le Conseil d’Administration au sein des sociétés anonymes.
  •       Le Comité de Direction (CODIR) : composée du Directeur Général et des représentants de chaque département, cette instance est chargée de prendre les décisions stratégiques et de suivre l’efficacité des actions mises en œuvre.
  •       Le Comité Exécutif (COMEX) : impliquant moins de personnes que le Comité de Direction, le Comité Exécutif occupe des fonctions similaires.
  •       Le Comité de Pilotage (COPIL) : dédié aux projets complexes ou d’envergure, le Comité de Pilotage joue un rôle opérationnel central en veillant au bon déroulement du projet et à la cohérence des décisions, au regard des enjeux de l’entreprise.
  •       Le Comité Opérationnel (COMOP) : proche du Comité de Pilotage, cet organe opérationnel peut être amené à assurer l’exécution des décisions du COPIL.

 Les principes de la gouvernance d’entreprise

La gouvernance d’entreprise s’appuie sur plusieurs grands principes, dont la nature peut légèrement varier selon le type de gouvernance adopté par l’organisation :

  • L’indépendance des administrateurs : ce principe, qui concerne les sociétés anonymes, implique le recrutement d’administrateurs sans lien ni relation d’affaires avec les dirigeants ou l’entreprise.
  • L’intégrité : les dirigeants agissent avec honnêteté et moralité, en respectant les lois en vigueur, en particulier en ce qui concerne la sécurité et le bien-être des employés.
  • La planification stratégique : la stratégie adoptée doit faire l’objet d’une révision régulière, et adaptée si besoin, avec un suivi constant des actions mises en œuvre.
  • La reddition de compte : l’entreprise doit rendre des compte aux différentes parties prenantes pour leur permettre de juger de la bonne gestion des activités.
  • L’équilibre et l’équité : l’organisation doit traiter ses parties prenantes de manière juste et équitable. Cela inclut notamment le respect des droits des actionnaires minoritaires.
  • La transparence : ce principe implique que l’entreprise communique de façon claire, honnête, précise et complète sur ses activités, ses décisions importantes et ses résultats.
  • Le respect de l’environnement : l’entreprise doit tenir compte de son impact sur la société et l’environnement en respectant les normes environnementales en vigueur et en contribuant activement au développement durable.
  • La flexibilité : les principes de la gouvernance ne sont pas figés dans le marbre et doivent être adaptés à l’envergure de l’entreprise, ses enjeux et son secteur d’activité.

  Quels sont les types de gouvernance d’entreprise ?

 Plusieurs modèles de gouvernance d’entreprise cohabitent :

  • La gouvernance actionnariale :

Historiquement, la notion de gouvernance d’entreprise est liée à la gouvernance actionnariale. Également nommé « Shareholder », ce modèle accorde plus de pouvoir aux actionnaires afin de sécuriser leurs investissements.

  • La gouvernance partenariale :

Également nommé « Stakeholder », ce modèle de gouvernance protège les intérêts de toutes les parties prenantes, et pas seulement ceux des actionnaires. Plus équilibrée, la gouvernance partenariale est le modèle privilégié par les sociétés en France et sur le sol Européen.

Pour faciliter la gestion du gouvernement d’entreprise, les sociétés peuvent se référer à plusieurs codes, qui rappellent le rôle des différentes instances et contiennent un ensemble de recommandations. Les plus utilisées en France sont le code AFEP-MEDEF, qui concerne les sociétés cotées en bourse, et le code MiddleNext, qui concerne les entreprises de toutes tailles, cotées ou non.

 Quels sont les enjeux de la gouvernance d’entreprise ?

Si la gouvernance d’entreprise est si importante, c’est parce qu’elle permet de soutenir le développement de l’organisation, tout en protégeant les intérêts des parties prenantes. Complexe, elle touche différents aspects essentiels à la gestion et au succès de l’entreprise.

Répartir le pouvoir

L’un des principaux objectifs de la gouvernance d’entreprise performante est de veiller à ce que le pouvoir fasse l’objet d’une répartition équilibrée entre les différentes instances afin d’éviter les éventuels abus, veiller au respect de la réglementation et favoriser des prises de décision les plus éclairées possible grâce à la concertation de chacun.

Gagner en performance

La performance et la croissance enregistrées par une entreprise sont directement liées à sa pérennité dans son secteur. La gouvernance d’entreprise pose un cadre nécessaire à la mise en place des actions les plus efficaces, la surveillance des opérations en cours et leur ajustement, lorsque cela est nécessaire.

Assurer la crédibilité

En adoptant des pratiques de gouvernance claires, rigoureuses et transparentes, les entreprises peuvent renforcer leur crédibilité, et par extension la confiance de leurs investisseurs, leurs clients, leurs collaborateurs et des autres parties prenantes. Cette confiance accrue se traduit le plus souvent par une plus grande stabilité et une augmentation de capital facilitée.

Respecter la réglementation

Les entreprises doivent naviguer dans un environnement réglementaire complexe et en perpétuelle évolution, dont le non-respect peut se solder par des sanctions et des dommages durables causés à leur réputation. Une bonne gouvernance d’entreprise permet de diminuer significativement les risques pouvant s’avérer préjudiciables.

Générer de la valeur à long terme

Au-delà des gains à court terme, une gouvernance d’entreprise efficace se concentre avant tout sur une création de valeur durable pour toutes les parties prenantes. En adoptant cette vision long-termiste, tout autant économique qu’humaine, l’organisation prend des décisions qui favorisent sa croissance continue, sa compétitivité, mais aussi sa résilience.

La solution du management de transition pour sa gouvernance d’entreprise

Dans un contexte économique en constante évolution, les entreprises doivent apprendre à s’adapter et renforcer leur gouvernance afin de rester performantes, crédibles et compétitives. Dotés d’une longue expérience, le manager de transition représente une solution stratégique sur laquelle les organisations peuvent s’appuyer pour améliorer la structure de leur gouvernance, favoriser des prises de décisions éclairées et s’orienter vers une croissance soutenue et responsable.

Immédiatement opérationnel et disposant d’une forte culture du résultat, le manager de transition est en mesure de mettre sa méthodologie éprouvée au service de l’entreprise pour lui permettre de réaligner ses objectifs sur les attentes et intérêts des parties prenantes. Chez Managers en Mission, nos managers de transition bénéficient par ailleurs d’un parcours de formation complet dont le but est d’optimiser la structuration de leurs techniques en adoptant une approche adaptée à chaque mission. Pour l’organisation qui fait appel à notre réseau, c’est la garantie de profiter d’une solution en phase avec ses problématiques de gouvernance.

La mise en place d’une gouvernance d’entreprise par le manager de transition s’articule autour de plusieurs étapes clés :

  •       Élaboration d’une stratégie à long terme : analyse de la situation actuelle, définition de la stratégie et des objectifs avec la direction générale, élaboration d’un plan d’actions…
  •       Définition des principes, des règles et du cadre de la gouvernance : création d’une charte de gouvernance, d’un code de conduite, des politiques et procédures…
  •       Contrôle des activités de l’entreprise : implémentation d’un système de suivi pour surveiller et évaluer les activités, réalisation d’audits pour vérifier la conformité…
  •       Tenue des instances de gouvernance : réunion du conseil d’administration, mise en place de comités spécifiques, rapports de gouvernance…

En quête de solution pour mettre en place ou renforcer votre gouvernance d’entreprise ? Contactez-nous sans plus attendre pour nous faire part de vos problématiques et vos objectifs afin que nous puissions vous mettre en relation avec un profil de manager expérimenté !

calendrier
!
Prochaine réunion en ligne À la découverte du management de transition
dans 3j 23h 21m