Feedback en management : une pratique indispensable ?

feedback-management

Outil essentiel dans le domaine de l’enseignement, le feedback est également un merveilleux allié pour le manager. Capable d’accroitre la réactivité, la performance, l’autonomie et la motivation des collaborateurs, le principe de feedback s’inscrit parfaitement dans les processus d’amélioration continue engagés par les entreprises en quête de pérennité. En voici la raison.

Qu’est-ce qu’un feedback ?

Notion formulée dans les années 1940, dans le domaine de l’ingénierie spatiale, le feedback pourrait se traduire par « rétroaction » ou plus exactement par « retour nourrissant ». Comme le terme le laisse assez clairement entendre, le principe du feedback est de fournir un retour à une personne ou une équipe qui réalise une action. L’objectif : permettre à l’intéressé de corriger ou améliorer son approche. En fonction du contexte, le phénomène peut même donner lieu à des boucles de rétroactions vertueuses où les corrections successives tendent vers un résultat recherché.

Feedback positif, feedback négatif, feedback descriptif, correctif ou encore évaluatif… Un feedback réellement efficace implique l’existence d’une communication limpide et factuelle qui évite tout sous-entendu pouvant nuire au but poursuivi ou ternir les relations entre les interlocuteurs.

Essentiel dans le domaine de l’enseignement, où l’apprenant doit comprendre immédiatement s’il est sur la bonne voie ou s’il lui faut rectifier le tir, le feedback peut facilement s’appliquer à de nombreux domaines différents : les sciences, la cybernétique, la finance, l’économie, la psychologie, la biologie, les jeux vidéo et, bien sûr, le management !

Pourquoi le feedback a-t-il sa place en management ?

Continuellement sous pression, les entreprises ont aujourd’hui un besoin impératif de s’adapter rapidement et efficacement à leur environnement pour pouvoir y perdurer. Cette course à la performance et à « l’action juste » ne peut pas être menée avec tiédeur et approximation. Le feedback, qui permet au collaborateur d’apprendre de ses erreurs et de redresser la barre sans attendre est un levier extrêmement précieux.

Son effet se fait ressentir à tous les niveaux de l’entreprise :

  • Les salariés gagnent en autonomie, en confiance et en motivation
  • Ils progressent de manière continue et apprennent à mieux auto-évaluer leur travail
  • Leurs actions sont mises en valeur et clairement inscrites dans les objectifs poursuivis par l’entreprise
  • Les problèmes sont traités à la racine, évitant toute dégradation de la situation
  • La communication est plus apaisée et plus fluide entre les différents collaborateurs, et notamment entre les salariés et leurs responsables
  • Le manager progresse également plus facilement dans ses pratiques

En somme, les feedbacks concourent à transformer une entreprise secouée en tous sens par son environnement en véritable machine de guerre, capable de réagir avec précision et efficience aux multiples fluctuations de son marché. Encore faut-il que ses dirigeants et ses managers se donnent les moyens nécessaires pour y parvenir !

Comment instaurer une culture du feedback dans l’entreprise ?

La culture du feedback ne va pas forcément de soi, surtout dans le monde du management où la tendance est plutôt au respect strict de la hiérarchie, au suivi sans discussion des ordres et aux entretiens annuels, souvent synonymes de grand déballage et de tensions en tous genres. Si rompre avec ses habitudes n’est jamais chose simple, le management a pourtant tout intérêt à incorporer ce puissant outil à ses méthodes.

Pour certains salariés, recevoir un feedback peut être vécu comme un reproche et générer de la nervosité, de l’agressivité ou une absence de réaction contre-productive. Ce genre de comportement, qui ne va pas forcément dans la direction souhaitée, est généralement lié à une mauvaise formulation ou un manque de pertinence du feedback. Le manager qui donne son feedback doit donc savoir sur quel terrain il s’aventure, au risque d’ajouter une dose de crispation inutile ou d’incompréhension aux relations qu’il entretient avec ses subordonnées.

Dans un prochain article, nous vous donnerons justement les clés pour tirer avantage de ce merveilleux outil qu’est le feedback !