Désaccord au bureau : pourquoi nous ne devons plus le craindre

PSE-Entreprise

Certains tremblent à l’idée du moindre conflit, tandis que d’autres raffolent des discussions particulièrement animées ! Une chose est certaine, les tensions sont fréquentes et font partie de la vie de bureau. En tant que manager, vous aurez toujours à faire face à des différends, que ce soit entre les membres de votre équipe, avec un collaborateur ou encore un client. Il est donc important de les accepter et apprendre à gérer ces situations pour ne plus les subir.

✅ Comment sont généralement perçus les désaccords professionnels ?

Les discordes sont plutôt mal perçues en entreprise et ressenties de manière négative. Comment l’expliquer ? La faute à notre ego, qui a tendance à penser que le désaccord est de l’ordre du personnel et à le prendre pour du rejet. Il arrive qu’un manager qui fait face à un collaborateur en opposition le perçoive, à tort, comme un problème de communication, un échec de négociation, voire comme un affrontement ! Nombreux sont ceux qui considèrent le désaccord comme de l’hostilité, de la malveillance, et se sentent particulièrement mal à l’aise lorsqu’il s’agit d’exprimer un différend. Cette conception fait fi de la fonction sociale et morale du désaccord, qui n’est souvent rien d’autre que l’expression de sa pensée et de son identité. On peut tout à fait formuler une divergence d’opinions sans animosité envers son interlocuteur et dans l’unique but de faire entendre sa voix.

En quoi les désaccords sont-ils normaux, voire bénéfiques ?

Un environnement personnel ou professionnel sans aucun conflit n’existe pas ! Dès lors, quoi de plus normal que de faire face à quelques désaccords au bureau ? L’inverse serait particulièrement étonnant. C’est généralement lorsque les opinions contraires sont mal exprimées ou mal perçues que la situation peut dégénérer. Des conflits et des tensions sont alors susceptibles de perturber l’efficacité et la cohésion de l’équipe. Les désaccords sont pourtant une composante des relations normales et saines entre les individus. Bien qu’on cherche le plus souvent à les éviter, ils ont un réel intérêt ! D’une part, ils mettent en lumière des façons différentes de voir les choses et ouvrent les perspectives. Cela peut amener à envisager de nouvelles approches, prendre des chemins inexplorés et aboutir à de meilleures solutions. Les désaccords sont des opportunités d’apprendre des autres et d’évoluer. D’autre part, le fait d’être capable d’exprimer ou de gérer un désaccord vous permet d’avoir des relations beaucoup plus sereines avec votre entourage professionnel. En effet, les non-dits empoisonnent vite les relations et sont très souvent à l’origine des véritables conflits.

✅ Comment exprimer un désaccord au bureau vis-à-vis de son équipe ?

Tout le monde n’a pas la même facilité à formuler une opposition, mais cela s’apprend ! Voici quelques règles simples :

➜ Exprimer son désaccord calmement et avec objectivité

Pour que le message ne soit pas mal interprété, il faut l’exprimer de manière aimable, sans agressivité, en prenant le temps d’exposer ses arguments. Essayez de vous baser sur des faits objectifs et concrets.

➜ Ne pas chercher à convaincre

L’enjeu n’est pas de convaincre à tout prix ou de donner tort à votre interlocuteur, mais d’exprimer votre point de vue. Il s’agit d’engager une discussion, pas un bras de fer ! De cet échange naîtra une solution ou une autre, l’essentiel est que vous ayez dit ce que vous aviez à dire et écouté votre interlocuteur en retour.

➜ Écouter les avis contraires

Si vous souhaitez exprimer votre désaccord sans entrer dans un conflit, il faut aussi être capable d’entendre des opinions opposées et d’accepter la contradiction.

Éviter le jugement

Certains ont tendance à percevoir l’opposition comme un jugement personnel. Soyez attentif à la façon dont vous exprimez votre désaccord en prenant garde à évaluer une situation ou un comportement, sans pour autant le juger. De la même façon, lorsqu’un collaborateur exprime son désaccord, ne prenez pas les choses personnellement ! Gardez en tête que s’opposer n’est pas un signe d’hostilité.

✅ Comment gérer un désaccord au sein de son équipe ou avec un collaborateur/client ?

Affronter plutôt qu’éviter

Lorsqu’un désaccord se fait sentir, l’idéal est d’en parler rapidement. Le sujet sera abordé, chacun livrera son point de vue et, bien souvent, il n’y aura pas de suite. C’est lorsque les choses ne sont pas dites et que chacun garde pour soi son avis, qu’un désaccord peut vite créer des tensions et engendrer un conflit. Ne fermez pas les yeux sur un conflit naissant, car il peut vite s’envenimer et détériorer l’environnement de travail de l’ensemble d’une équipe.

Réagir rapidement

Si vous sentez un point de désaccord entre les membres de votre équipe ou avec un collaborateur, n’hésitez pas à aller creuser un peu le sujet en provoquant la discussion. La parole sera libérée, chacun pourra exposer son opinion sans retenue et, parfois, avec soulagement. La communication évite bien des conflits !

Écouter

Une des meilleures façons de gérer un désaccord est de commencer par écouter ce que les personnes concernées ont à dire. Le fait de se sentir écoutées et prises au sérieux leur permettra de s’exprimer librement et calmement. Lorsque le manager est extérieur au désaccord, son rôle est de s’assurer que chacun puisse signifier à l’autre son point de vue et qu’il soit entendu. Il sera plus facile alors de trouver un terrain d’entente.

Faire preuve d’empathie sans entrer dans l’affectif

L’empathie permet notamment d’entendre et de comprendre les émotions de l’autre. La discussion peut alors s’engager de manière sereine et constructive. C’est souvent le chemin qui mène vers le compromis. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’affectif, au risque de perdre votre objectivité.

Communiquer en restant positif

Restez toujours objectif et positif. En effet, si vous êtes convaincu de l’issue favorable de ce désaccord, il y a de fortes chances pour que votre optimisme soit contagieux et que le climat soit moins hostile.

Trouver un compromis

Chacun est libre d’exprimer son point de vue et, en tant que manager, votre rôle est d’être présent, à l’écoute, sans prendre parti. Vous êtes là comme médiateur, mais parfois, le désaccord tourne au conflit et ne trouve pas d’issue. Dans ce cas, vous êtes légitime à exposer votre vision et à prendre les décisions qui s’imposent pour arriver à la résolution du problème.

Il est important de savoir exprimer ses opinions, mais aussi d’entendre celles des autres. Dès lors que la communication se fait dans le respect et la bienveillance, il n’y a aucune raison de craindre les désaccords !