Gestion de crise en entreprise : savoir anticiper est la clé !

anticiper la crise

Qu’elle soit liée à un facteur externe ou un problème en interne, la crise effraie les entreprises. Parfaitement conscientes qu’elles peuvent y laisser bien plus que des plumes, celles-ci peinent pourtant le plus souvent à s’y préparer correctement ou à les anticiper assez tôt pour avoir le luxe de les esquiver. Et si le recours à un professionnel expert de la gestion de crise était de nature à changer la donne ?

L’importance d’anticiper les crises

Une réputation mise à mal par un scandale relayé sur les réseaux sociaux, un retard technologique qui arrive à un point de non-retour, un mécontentement général chez les salariés, une décision stratégique prise trop à la légère, une OPA qui tourne au vinaigre, des investisseurs qui se désintéressent d’un important projet, un modèle économique qui n’arrive pas à s’adapter aux fluctuations du marché… Les crises peuvent considérablement affaiblir l’équilibre financier d’une entreprise, indépendamment de leur nature ou de leur origine. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de réduire les conséquences de ces épisodes orageux, voire de les éviter de justesse. À condition évidemment de faire preuve d’anticipation !

Il est en effet assez rare qu’une crise survienne sans crier gare. Généralement, des signes annonciateurs laissent augurer la manifestation de quelque chose d’anormal, tout comme les premiers symptômes peuvent annoncer la survenue d’une maladie plus ou moins grave. Il peut par exemple s’agir d’une légère baisse de chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente, d’une multiplication des retards de livraisons du côté des fournisseurs, d’un taux de turnover anormalement élevé, d’un décalage progressif dans le versement des salaires, de demandes de crédit refusées, d’importants clients qui déposent le bilan…

Si ces phénomènes peuvent parfois s’apparenter à de simples aléas sans réelles répercussions sur la santé de la société, ils peuvent également couver une crise qui attend juste le moment opportun pour éclore.

Faire appel à un expert dès les premiers symptômes

L’expérience le prouve : il est d’autant plus facile de prévenir une crise lorsque celle-ci est bien anticipée en amont. Par conséquent, l’entreprise a tout intérêt à rester attentive aux prémices de la crise, en prenant toutefois soin de tomber dans une paranoïa stérile reposant sur des conjectures fantaisistes.

Le problème, c’est qu’il peut être extrêmement difficile pour un dirigeant de sentir le vent de la crise se lever, qui plus est, lorsqu’il doit en outre rester concentré sur son activité.

Dans une situation aussi critique, il apparaît particulièrement judicieux de s’adresser à un expert capable de déceler les multiples failles de l’entreprise et de prendre les mesures appropriées avant qu’il ne soit trop tard. Ressource hautement qualifiée et parfaitement objective, le manager de transition peut à ce titre jouer un rôle majeur, quelle que soit la problématique rencontrée par son client.

Que faire si la crise est déjà là ?

Sans surprise, les choses peuvent considérablement se compliquer lorsque la crise a été largement sous-estimée ou que l’entreprise ne l’a tout simplement pas vue venir, par manque de discernement ou par simple ignorance.

Là encore, dans un contexte se caractérisant par un haut degré d’incertitude, les décideurs ont tout intérêt à faire appel aux lumières d’un manager de transition, dont le rôle est justement historiquement lié à la gestion des situations de crise.

Si le manager de transition doit parfois prendre des décisions difficiles pour aider son client à s’extraire rapidement de la situation de crise (restructuration, cession d’une partie de l’activité…), c’est toujours dans l’intérêt de ce dernier, et en faisant en sorte de trouver une nouvelle dynamique propice au développement de l’entreprise.

banniere-trouvez-votre-expert---bleu