L’analyse des risques, étape-clé du management de projet

analyse-de-risques1

L’analyse des risques est une étape indispensable dans la conduite de projet, pourtant de nombreux jeunes managers la négligent. Prendre en compte les risques dans le management de projet est important pour éviter de répéter les mêmes échecs. 

✅ Définition et enjeux pour l’entreprise

Dans le management de projet, la gestion et l’analyse des risques consiste à identifier, à évaluer et à traiter les risques pouvant survenir dans le cycle de vie du projet et ayant un impact négatif sur son développement.

Le risque est un événement négatif plus ou moins prévisible qui peut affecter un projet. Il est impossible d’éliminer tous les risques, ils font partie de la vie d’un projet. Le risque zéro n’existe pas. Néanmoins, il est nécessaire d’anticiper les risques en prenant le temps de les définir, d’estimer leur probabilité d’occurrence et de mettre en place des actions pour éviter ou atténuer leur impact.

Une analyse des risques rigoureuse est donc une bonne garantie de réussite de votre projet, en essayant de vous prémunir des dangers inhérents à votre projet. En définissant en amont les risques potentiels, vous saurez comment réagir s’ils surviennent. Un plan de secours peut même être réalisé.

✅ Catégories de risques

On peut dire qu’il existe 3 catégories de risques :

  • les risques connus
  • les risques que l’on ne connaît pas mais que l’on pourrait connaître
  • les risques que l’on ne connaît pas et que l’on ne peut pas connaître

Selon le degré de maturité de votre entreprise, les risques connus seront plus ou moins importants. L’analyse des risques vise à faire passer un maximum de risques potentiels vers les risques connus.

En ce qui concerne les risques inconnus (la dernière catégorie), il s’agit des risques auxquels on ne pensera pas même avec une analyse des risques rigoureuse. Plus le projet est complexe, plus il y aura de risques inconnus.

✅ Exemples de risques types

Voici quelques exemples de risques types pour vous aider dans votre analyse des risques :

Risques techniques : votre projet implique l’utilisation d’une nouvelle technologie non maîtrisée ou d’un nouveau langage informatique ;

Risques humains : incompétences des ressources par rapport aux tâches données, ré-affectation prioritaire de vos ressources sur d’autres projets, maladie/décès d’une ressource importante, clients incertains, mauvaise communication ;

Risques juridiques : faillite d’un fournisseur, changement de l’environnement juridique;

Risques sur les délais : dérapage sur le planning du fait d’une mauvaise estimation de la durée nécessaire au projet ;

Risques liés à la gestion de projet : mauvaise affectation des responsabilités sur les tâches, pas de répartition claire des rôles, mauvaise implication des parties prenantes, objectif irréaliste, manque de budget.

✅ Étapes de la démarche

Étape 1 : Identifier les risques

La première étape est d’identifier les différents risques qui pourraient survenir pendant le cycle de vie de votre projet. Vous pouvez vous fier à nos exemples de risques types et effectuer un brainstorming avec l’équipe projet pour les répertorier. Ainsi, vous serez certain d’en oublier le moins possible.

Étape 2 : Classifier les risques

Une fois votre liste de risques potentiels établie, classez-les par ordre d’importance, selon ces critères :

  • impact possible du risque
  • probabilité de survenance
  • étendue des dégâts
  • coût global

Ensuite, attribuez-leur une note pour les distinguer et les classer plus facilement. Utilisez une matrice de gestion des risques pour les répertorier.

Étape 3 : Choisir la stratégie de gestion des risques

Mettez en place une feuille de route de gestion des risques afin de choisir votre stratégie et lister les actions. Pour chaque risque, définissez les réponses à apporter pour :

  • accepter le risque (s’il est peu important ou qu’il a peu de chances de survenir)
  • trouver une alternative
  • éviter le risque
  • atténuer les effets du risque

Désignez également la personne responsable de la mise en œuvre des solutions par risque répertorié. Elle analysera le risque, effectuera un suivi et rédigera des rapports.

Quelques exemples de solutions :

  • former vos équipes sur le projet ;
  • augmenter les ressources ;
  • demander à chaque membre d’être polyvalent sur un autre poste pour que le projet continue en cas d’absence d’un membre de l’équipe ;
  • posséder toutes les compétences nécessaires au bon déroulement du projet dans l’équipe ;
  • impliquer et motiver les parties prenantes.

Étape 4 : Mettre en place un suivi et réévaluer les risques

Un processus de suivi et de contrôle doit être rapidement mis en place pour surveiller l’apparition de risques tout au long du projet. Le suivi doit même se poursuivre après la fin du projet.

Tenez à jour votre matrice des risques et réévaluez régulièrement les risques : il est possible que de nouveaux apparaissent. Réévaluez également les actions préventives et les mesures pour traiter les risques. Vous vérifierez ainsi leur pertinence et si la méthodologie appliquée est bonne ou non.

✅ Recruter un directeur de projet de transition

Pour être efficace, l’analyse des risques doit être réalisée par un expert du management de projet. Le directeur de projet de transition est la personne idéale pour identifier, analyser et maîtriser les risques de votre projet.

Par ailleurs, son expertise et son expérience seront votre atout pour conduire un projet au sein de votre entreprise, peu importe votre taille ou votre secteur d’activité. Le directeur de projet de transition s’adapte à vos problématiques de projet et trouve des solutions sur-mesure.

Pour recruter le directeur de projet de transition dont vous avez besoin, faites appel au réseau Managers en Mission, le premier réseau de managers de transition indépendants. Le réseau est composé de plus de 550 managers de transition expérimentés, dont des directeurs de projet.

Vous avez une offre de mission à nous soumettre ? Contactez-nous !