Image Entete

Tout savoir sur la durée d’une mission de transition

Je suis un manager Participez à nos webinars sur le management de transition !
icon-next
Je suis une entreprise Trouvez le profil expert dont vous avez besoin sous 72h !
icon-next
Mission-durée-2

Solution flexible par nature, le management de transition répond toutefois à certaines règles bien spécifiques. Variable selon la nature de l’intervention, la durée d’une mission de transition reste strictement encadrée. Quelle est la durée minimale ? Est-il possible de prolonger une mission au-delà de la limite légale ? Nos réponses à vos interrogations dans cet article !

Qu’est-ce qu’une mission en management de transition ?

Limitée dans le temps, une mission en management de transition s’inscrit systématiquement dans une optique de résultats. Déterminés en début de mission en collaboration avec les dirigeants ou les actionnaires, les objectifs à atteindre déterminent les actions mises en œuvre par le cadre ultra-qualifié immédiatement opérationnel. La mission prend naturellement fin lorsque ces objectifs sont atteints, souvent bien au-delà des attentes et espérances de l’entreprise.

Le manager de transition n’a pas vocation à rester dans l’entreprise, même s’il peut arriver qu’un manager finisse par être embauché à l’issue de sa mission. Il s’agit toutefois d’un cas de figure très rare, car une telle décision rentre généralement en contradiction avec les aspirations de ce professionnel très expérimenté avant tout motivé par la liberté et le challenge.

Par ailleurs, un manager de transition n’a pas d’intérêt particulier à faire durer la mission plus longtemps que prévu ; la satisfaction du client étant liée aux résultats obtenus, mais surtout à l’efficacité de l’intervention.

Management de transition : que dit la loi pour la durée d’une mission ?

Même si la durée d’une mission en management de transition est relativement flexible, elle répond à certaines restrictions. D’une durée minimum de 4 mois, elle peut s’étendre jusqu’à 24 mois au maximum. Pourquoi 4 mois ? Car il s’agit tout simplement de la durée minimale requise à la mise en œuvre des actions indispensables à l’atteinte des objectifs fixés. À noter que les interventions les plus courtes correspondent le plus souvent à des missions de management relais. En dessous de cette durée, le recours à un manager de transition n’a plus vraiment de sens !

En règle générale, un contrat de management de transition comprend 30 jours de préavis. Cette période permet à l’entreprise cliente de mettre fin à la mission si nécessaire, tout en donnant la possibilité au manager de retrouver une autre mission et de terminer ce qui peut l’être avant son départ.

Quelle est la durée moyenne d’une mission en France ?

Même si la durée des missions de management de transition peut grandement varier, selon le type de mission concerné, on note toutefois certaines tendances, pointées dans le dernier baromètre de France Transition, correspondant au premier trimestre 2022. Selon les chiffres avancés, la majorité des missions durent entre 6 et 8 mois, avec une durée moyenne (à la baisse) de 6,5 mois. Une tendance baissière provoquée en grande partie par la progression des missions de management relais en début d’année.

Peut-on prolonger une mission de transition ?

La durée d’une mission en management de transition est fixée en amont, lors de la négociation des termes du contrat. Toutefois, il peut arriver que certaines circonstances impliquent le prolongement de la mission en question ; un allongement nécessaire pour atteindre les résultats attendus, pour compenser un contretemps qui a généré du retard ou pour accompagner l’entreprise sur un nouveau projet. En cas de prolongation, la mission est généralement allongée de 2 à 3 mois, autant de fois que nécessaire.

calendrier
!
Prochaine réunion en ligne À la découverte du management de transition
dans 2j 4h 12m