Les 6 critères de réussite d’une mission de management de transition

6-criteres-reussite-mission

L’intervention d’un manager de transition dans une entreprise n’est jamais anodine. Il est chargé de résoudre une problématique majeure, et la direction de l’entreprise est en attente de résultats. Chaque mission est unique et les objectifs définis en amont varient, mais pour mesurer le succès d’une mission, il existe des éléments immuables sur lesquels se baser. Découvrez les 6 critères de réussite d’une mission de management de transition.

1 La résolution des problématiques

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’arrivée d’un manager de transition dans une entreprise :

✔ redresser une situation critique

✔ remplacer temporairement un dirigeant ou un manager

✔ conduire un projet qui nécessite des compétences pointues

✔ transformer des process internes pour s’adapter aux évolutions du marché

✔ accompagner un changement majeur (rachat, fusion-acquisition, réorganisation interne, etc.)

Quelle qu’en soit la raison, la présence du manager de transition est très souvent indispensable à l’entreprise pour la poursuite ou le développement de son activité. Il intervient dans le cadre d’une mission précise et doit avoir répondu aux objectifs de son intervention au moment de quitter l’entreprise. La mission est un succès si elle est menée à bien et que le problème est résolu, ou en voie de résolution ! Il se peut que la durée de la mission soit prolongée pour assurer la clôture de ce dernier.

2 Les données chiffrées

Pour chacune des missions, un plan d’actions détaillé est établi afin d’atteindre l’objectif fixé au départ. Des indicateurs de performance doivent également être définis au début de la mission. Retranscrits sur la feuille de route par le manager en transition, ces chiffres permettent de réajuster les actions si nécessaire. Il peut s’agir de résultats financiers, de données permettant la comparaison vis-à-vis de la concurrence, d’analyse de l’avant-après ou encore de statistiques RH (indicateurs de bien-être au travail, turnover, nombre de collaborateurs en arrêt maladie, etc.). Ces chiffres doivent permettre de suivre le bon déroulement des actions et l’atteinte des objectifs fixés.

3 L’intégration de nouveaux process

Lors de son intervention, le manager de transition a pour mission d’assurer le bon déroulement ou le développement de l’activité de l’entreprise. Bien souvent, il est amené à modifier les procédures internes et mettre en place de nouveaux process. Ces nouvelles façons de faire doivent être validées, intégrées et pleinement adoptées par les équipes pour être efficaces. L’adoption et la bonne prise en main des nouveaux process viendront confirmer le succès de la mission.

4 Le respect des délais et du budget

Le planning est une donnée essentielle au cadrage de l’intervention du manager de transition. Une mission réussie se mesure, entre autres, à la bonne tenue du calendrier et au respect des délais. Il en va de même pour le budget, lorsqu’une enveloppe a été allouée à la mission. Un bon prévisionnel, un suivi attentif de la mission, un budget et des délais respectés sont des éléments qui concourent au succès de la mission.

5 Les retours positifs

Les chiffres ne sont évidemment pas les seuls indicateurs de réussite. Les feedbacks que vous obtiendrez des organes de décision, du management et/ou des équipes sont des indicateurs précieux. Même lorsque la mission semble réussie, le manager de transition a toujours intérêt à solliciter un retour constructif du client : ce qui a été apprécié, les pistes d’amélioration, les éventuels nouveaux besoins identifiés. La mission est certes terminée, mais c’est peut-être le début d’une collaboration sur le long terme !

6 Assurer la passation

Les effets d’une mission réussie se font toujours ressentir après le départ du manager de transition. Des changements importants ont été mis en place et doivent s’ancrer dans le temps. Le rôle du manager de transition est de faire en sorte que la transformation engagée soit pérenne. Pour cela, il doit notamment assurer le relai avec son successeur et veiller à ce que la passation se déroule le mieux possible pour l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Il pourra :

  • participer à la sélection du nouveau manager ;
  • organiser la passation ;
  • assurer la transmission du savoir indispensable pour la suite des actions.

En d’autres termes, pour s’assurer du succès d’une intervention, l’après-mission aura été soigneusement préparée par le manager de transition.

Les managers de transition le savent bien, la réussite de leur intervention ne se mesure pas seulement par des données chiffrées. Au-delà d’une solution opérationnelle, il s’agit souvent d’instaurer un nouveau fonctionnement, un changement profond et dont l’entreprise pourra tirer profit sur le long terme.